facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le camp nous appelle

Le camp nous appelle

16-06-2023 à 09:09:00

Avec le retour de l’été, c’est la saison des camps qui arrive. Beaucoup d’entre vous ont hâte de se retrouver en vacances sous tente, à jouer au grand air avec des amis de votre âge.

Quelle impression de liberté on a alors ! Et que de souvenirs on garde plus tard de ces aventures en pleine nature… Il y a des camps de colonies de vacances, mais pour beaucoup ce seront des camps scouts, guides, louveteaux, louvettes ou jeannettes. Quelle est leur spécificité ?

 

La particularité scoute

La méthode scoute est éducative, par le jeu dans la nature, avec de petites équipes et de vraies responsabilités. Il y a aussi tout le cérémonial, l’uniforme et l’engagement personnel (la promesse) qui distingue ces camps scouts. Un style commun et des nuances différentes selon les groupes, comme les Guides et Scouts d’Europe, les Scouts Unitaires ou les Scouts et Guides de France. Il existe aussi bien d’autres petites associations, comme les Europa scouts, les Éclaireurs Neutres de France, les scouts Godefroy de Bouillon, les scouts de Doran ou ceux de Riaumont.

 

Focus sur les scouts (12-17 ans)

Mais l’essentiel est d’être actif dans ces camps scouts où chacun est appelé à donner le meilleur de soi-même. Pas d’isolés en retrait qui ne jouent pas le jeu dans l’équipe. On compte sur toi ! Chacun dans la patrouille est chargé d’un poste (cuisinier, orienteur, messager, secouriste, etc.). Il ne s’agit pas de « consommer » des loisirs, mais de vivre et grandir personnellement, avec le soutien et l’entraînement que présentent les autres comme des frères aînés.

Prépare donc ton camp, et pas seulement les affaires de ton sac. Parles-en avec les autres ; c’est votre projet, et il sera plein de ce que vous y apporterez aussi. La maîtrise mettra en place le cadre des activités (avec quelques surprises), mais c’est vous qui les vivrez. Et c’est pour cela qu’il est si difficile parfois de raconter ce qu’on y a vécu profondément.

Selon la durée du camp, on retrouve un temps d’installation où on plante la tente et où on aménage le coin de vie. Il faut être débrouillard et techniquement au point pour utiliser au mieux les ressources en bois mises à disposition. Et puis il y a des jeux, petits et grands. Des temps pour préparer les repas et d’autres pour se laver. Des olympiades sportives et un concours de cuisine. Des veillées au coin du feu avec des chants et des sketchs. Beaucoup d’activités qui se succèdent sans avoir le temps de s’ennuyer.

Il y a aussi des rassemblements en uniforme impeccable, pour saluer les couleurs du drapeau qui flotte sur un beau mat au-dessus du camp. Et pour les cérémonies de promesse où s’engagent les nouveaux. Si tu es catholique, tu auras la chance aussi de voir l’aumônier célébrer la messe au camp. Quelle grâce que ces messes si proches du Bon Dieu, en pleine nature !

 

Les chefs

Et puis tu peux toujours compter sur les plus grands. Ils sont bénévoles, se sont formés en camp-école et ont sacrifié une bonne partie de leurs vacances pour toi. C’est Baden-Powell lui-même, le fondateur, qui décrivait ainsi leur place :

« Le chef ne doit être ni un maître d’école, ni un officier commandant, ni un pasteur, ni un instructeur... Il faut qu’il se mette dans la position du grand frère, c’est à dire qu’il voie les choses du point de vue des garçons, qu’il les dirige, les guide, les enthousiasme dans la bonne direction. Comme le vrai frère aîné, il doit connaître les traditions de la famille et veiller à ce qu’elles soient maintenues, quand bien même il serait nécessaire de déployer à cette fin une fermeté considérable. C’est tout » (Le Guide du Chef Éclaireur, The Boy-Man, p. 11).

 

Alors tout le monde te souhaite bon vent pour cette aventure du camp d’été. Le scoutisme se vit joyeusement et avec enthousiasme. Et, si tu veux nous raconter tout cela à ton retour, tu peux aussi le faire en écrivant à Actuailes.

Père Hervé Tabourin

 

Témoignage

 

Voici maintenant 10 ans que je vis l’aventure du scoutisme, non seulement lors des activités, mais également au quotidien.

Le scoutisme me permet d’avoir le goût du défi, d’apprendre à me dépasser physiquement, à transmettre mes connaissances à d’autres et, bien sûr, vivre de riches rencontres.

À travers les camps j’ai pu approfondir ma foi, surtout grâce aux temps forts spirituels quotidiens.

Lors des explorations et des raids, j’ai pu développer mon sens de l’orientation et découvrir de nouvelles régions.

Depuis presque toujours en école mixte, vivre seulement entre louvettes et guides m’a beaucoup plu, aidé à être à l’aise et à vivre les temps forts à 100 %.

Louvette en Allemagne, puis guide en France et CP engagée dans la progression Semper fidelis, j’apprécie de découvrir la diversité du scoutisme européen au-delà de mon groupe et des frontières.

Fidélité et engagement sont deux mots qui résonnent fort en moi. Depuis 10 ans, je suis accompagnée par des cheftaines qui donnent de leur temps, leur énergie sans compter, et c’est un bel exemple pour moi. Cela me donne envie de servir plus tard à mon tour pour former des louvettes/guides et leur transmettre la beauté et les valeurs du scoutisme.

Blanche Rouche


12 votes


Imprimer