facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
À quoi peuvent bien servir les cadeaux?

À quoi peuvent bien servir les cadeaux?

12-12-2023 à 15:40:02

À rien, nous dit Gilles Ménage, triste grammairien du XVIIe siècle. À cette époque, le sens du mot «cadeau» renvoyait à une «chose de belle apparence mais inutile», après avoir désigné une lettre capitale ornementée de traits aussi luxuriants que superflus. À quoi bon courir les magasins tous à la fois, pour entasser sous le sapin une montagne de cadeaux – qui finiront tôt ou tard dans un placard? 

Pourtant, l’espèce humaine s’obstine à échanger des présents (à date fixe) depuis la nuit des temps, en particulier depuis la plus douce et sainte des nuits. Celle où un enfant, né dans une étable, s’est vu couvrir de cadeaux, comme en témoignent les santons de Provence. Ils étaient là, ils vous le diront! Les bergers ont offert leurs moutons, le poissonnier ses poissons, la lavandière ses draps, le meunier sa farine, le montreur d’ours son spectacle, le maraîcher ses fruits… (il faut toujours croire les gens du Midi, même s’ils exagèrent parfois un peu!).  

Il paraîtrait que cet enfant a trouvé, en chacun de nous, un petit coin d’âme où loger. Certains lui font plus de place que d’autres, parfois ils ne savent même pas qu’il est là, mais, lorsqu’un cadeau est offert à l’un d’entre nous, l’enfant le reçoit aussi et s’en réjouit. Tout ce qui s’apparente à de l’amour le concerne de très, très près. 

Parmi ces preuves d’amour, l’on trouve le dessin-gribouillis du petit frère, les confitures trop liquides de tante Marthe, la trousse à paillettes roses que l’on a reçu en double parce qu’elle était en promo dans le centre commercial voisin, le roman trop difficile reçu de Grand-Père, mais qu’il rêve de vous voir lire pour en parler avec vous… Ils sont d’égale valeur avec le sweat de vos rêves, ou le gros chèque de votre marraine; parce que l’enfant né il y a 2000 ans n’a pas préféré l’or des Rois mages au quignon de pain dur offert par un berger – information de source sûre, obtenue d’un santon de Provence plus bavard que les autres! 

Inès de Chantérac

Actuailes n°169 - 13 décembre 2023


2 votes


Imprimer