facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Les tracteurs de la colère - agriculteurs en colère

16-01-2024 à 15:57:00

Pendant toute une semaine, l’Allemagne a été bloquée par d’immenses manifestations d’agriculteurs. D’autres pays comme la Pologne, la Roumanie, l’Espagne, la France et les Pays-Bas sont également secoués par les colères paysannes.  

Que se passe-t-il dans les campagnes d’Europe? 

Lundi 15 janvier dernier, une immense manifestation d’agriculteurs est venue conclure à Berlin une semaine de mobilisation historique des Bauern. Partout en Allemagne, les agriculteurs ont démontré une force de frappe qui a beaucoup impressionné. Les images de milliers de tracteurs convergeant de nuit vers les grandes villes et les nœuds autoroutiers, provoquant la paralysie des transports, ont défrayé les médias.  

La raison de leur colère?  

C’est un projet du gouvernement allemand qui ferait augmenter le prix du carburant de leurs tracteurs. Plus profondément, ils souffrent fortement de l’explosion des prix des fertilisants et des machines, ainsi que de la concurrence des produits ukrainiens. Enfin, l’empilement continu des interdictions écologiques et des obligations administratives vient étrangler leurs exploitations; ils appellent donc le Bund (l’État Fédéral) à l’aide… mais ce dernier n’a guère de solutions à cause de la crise économique qu’a provoquée dans le pays la guerre en Ukraine. 

En Pologne et Roumanie 

Les agriculteurs ont bloqué ces dernières semaines des frontières avec l’Ukraine pour empêcher l’importation des produits agricoles ukrainiens qui concurrencent leurs productions nationales, tandis qu’en Roumanie, les agriculteurs se mobilisent contre Bucarest qui n’a pas tenu ses promesses envers eux depuis l’adhésion du pays à l’UE. 

En Espagne 

C’est contre Teresa Ribera, la ministre de la Transition écologique, que se cristallise la colère des paysans des régions de Murcie et de Valence, au sud-est du pays. Surnommée le «Potager de l’Europe», cette région produit beaucoup de fruits et de légumes, grâce au célèbre «Transfer Tage-Segura», un immense réseau de canaux construit par l’Espagne à l’époque du Général Franco pour y amener l’eau du grand fleuve Tage. Mais la baisse des niveaux d’eau oblige désormais à restreindre les cultures et menace de très nombreux agriculteurs.  

En France 

La colère paysanne s’exprime depuis novembre sous la forme de milliers de panneaux d’entrée de village fixés à l’envers. Baptisé «On marche sur la tête» et présent partout dans les campagnes, ce mouvement proteste contre la pression fiscale et administrative exercée par Bruxelles.  

On constate donc que, malgré des déclencheurs différents selon les pays, ces manifestations partagent néanmoins le même fond. Les agriculteurs font un métier primordial, mais très prenant et peu rémunérateur, et ont face à eux des décideurs politiques qui ne les comprennent plus. Or ces manifestations pourraient bien finir par accoucher d’un mouvement politique anti-UE, capable d’arriver au pouvoir. C’est ce que s’est passé aux Pays-Bas: les immenses manifestations agricoles de 2022 ont suscité la création du BBB, le BoerBurgerBeweging, qui a remporté de solides résultats aux élections en 2023. Rendez-vous donc aux élections européennes de juin prochain! 

Siegfried

Actuailes n°170 - 17 janvier 2024


2 votes


Imprimer