facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Sel ou pas sel, là est la question…!

Sel ou pas sel, là est la question…!

05-03-2024 à 18:37:51

L’Organisation mondiale de la santé a récemment mis en garde contre la consommation excessive de sel et ses conséquences pour la santé.  

Pourtant, notre organisme ne peut pas se passer de sel, il est nécessaire à la vie. Faisons le point. 

Le sel est indispensable 

Quand on parle du sel, on parle essentiellement du chlorure de sodium, ou NaCl, qui constitue le sel de table. C’est une molécule qu’on retrouve de façon naturelle dans beaucoup d’aliments, le lait, la viande, le poisson, les crustacés… On en rajoute en faisant la cuisine, et il y en a souvent beaucoup dans les aliments transformés (ceux qui sont vendus déjà tout préparés, comme les pizzas, les plats cuisinés, etc.). Le sodium se retrouve aussi dans le glutamate de sodium, un additif qui est utilisé dans la préparation de beaucoup de produits industriels pour en améliorer le goût.  

Le chlorure de sodium est nécessaire à la santé, nous avons d’ailleurs un désir naturel de sel, qui nous vient de notre cerveau. Les animaux en consomment eux aussi: en effet, le sodium (Na) permet de réguler la répartition de l’eau dans notre organisme entre l’intérieur et l’extérieur des cellules, l’acidité des différents milieux, et même la transmission de l’influx nerveux, c’est-à-dire la commande des neurones qui dirigent le reste du corps. Le chlore, lui, permet entre autres d’acidifier l’estomac et donc de digérer. On perd le sel par les urines et la transpiration. Les reins régulent cette perte de façon précise, afin que nous ne laissions pas échapper trop de sel. Mais, si on transpire trop, que l’on n’en mange pas assez ou qu’on a une maladie des reins qui empêche cette régulation, on peut en mourir. C’est pour cela que les grands sportifs utilisent des boissons salées en cas d’effort intense.  

Trop de sel est dangereux 

En revanche, si on en consomme trop, cela cause des problèmes à notre organisme: cela favorise l’hypertension artérielle (la pression dans les vaisseaux qui vont du cœur vers le reste de l’organisme), ce qui peut faciliter les infarctus (des vaisseaux se bouchent dans le cœur) ou des accidents vasculaires cérébraux (dans le cerveau). Consommer trop de sel peut aussi entraîner des maladies de l’estomac, comme certains cancers, ou des problèmes d’ostéoporose, (fragilisation des os qui deviennent poreux).  

Le juste milieu 

Il faut donc trouver le bon équilibre qui consiste à ne pas consommer plus de 2g de sodium (Na) par jour, c’est-à-dire pas plus de 5g de sel pour un adulte. Or l’apport moyen dans les pays industrialisés est actuellement du double. Pour réduire la consommation de sel, le plus simple est de suivre quelques conseils simples:  

  • faire sa cuisine avec des produits frais au lieu d’acheter des plats tout prêts,  

  • limiter les sauces (moutarde, vinaigrette, sauce soja, etc.) qui sont en général très salées,  

  • saler les plats au moment où on les cuisine 

  • et ne pas mettre de sel sur la table.  

N’hésitez pas à prendre ces bonnes habitudes tout de suite, c’est un investissement pour votre santé! 

Docteur Anne-sophie Biclet

Actuailes n°173 - 6 mars 2024


2 votes


Imprimer