facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

L’escrime aux Jeux olympiques

28-05-2024 à 17:07:31

Zorro aux Jeux olympiques? Après Robin des bois à l’épreuve de tir à l’arc, c’est au tour de Zorro d’avoir l’opportunité de pointer le bout de son nez (ou devrais-je dire de son épée) cet été à Paris.  

 

L’escrime est un sport olympique depuis les jeux d’Athènes, soit dès les premiers jeux modernes.  

Épée, sabre ou fleuret 

Il n’existe pas un, ni deux, mais bien trois types d’instruments pour l’escrime: l’épée, l’arme la plus connue, le sabre et le fleuret. Chaque arme a sa spécificité et ses propres règles. Le combat au sabre est le plus différent: il est possible de toucher son adversaire avec toutes les parties de la lame. Au contraire, pour l’épée et le fleuret, seule la pointe peut toucher l’adversaire. Les endroits du corps visés changent aussi: le sabre ne peut toucher que le haut du corps, l’escrimeur a donc une surface d’action allant de la tête jusqu’à la taille. Le fleuret et l’épée ont une surface valable bien plus large, puisqu’il est possible de marquer des points sur toute la surface du corps, les pieds inclus.  

L’escrimeur qui a atteint 15 points, soit 15 touches, remporte le combat. Pour les épreuves en équipe, il faut atteindre 45 points. Les épreuves auront lieu sur neuf jours au Grand Palais, qui est en travaux pour l’occasion. Dans les rangs de la délégation française, on retrouve Ysaora Thibus, championne du monde de fleuret en individuel en 2022, mais aussi Romain Cannone, médaillé d’or aux JO de Tokyo en 2021. Des adversaires de renom qui, on l’espère, vont faire honneur à la discipline.  

Une personnalité de ce sport  

Nedo Nadi a marqué ce sport. Il est le seul escrimeur à avoir remporté une médaille avec chacune des trois armes en une seule édition aux Jeux. Italien né en 1894, il s’entraîne très jeune avec son père, le maître d’arme Giuseppe Nadi. Lors des JO de Stockholm, il devient à 18 ans et 29 jours le plus jeune escrimeur à recevoir une médaille d’or. Après avoir été décoré par son pays pour «acte de bravoure» lors de la Première Guerre mondiale, il va aux JO d’Anvers en 1920. Il y remporte cinq médailles d’or: en individuel au fleuret et au sabre, en équipe au fleuret, épée et sabre. Il établit alors un record historique et inégalé. Entre 1935 et 1940, année de sa mort, il est nommé président de la Fédération italienne d’escrime. Son nom est inscrit en 2015 sur «l’Allée des honneurs» des meilleurs sportifs italiens au parc olympique du Foro Italico de Rome.  

Le savais-tu? 

Lors des JO de Paris en 1924, pour la première fois, une épreuve féminine est incluse au programme. 

C’est aussi lors de ces JO que l’on décide de construire, et c’est une nouveauté, un village olympique fait de baraquements de bois et d’allées de terre. 

Pour vivre les JO de 1924 à Paris, Actuailes vous conseille le dernier Gipsy Book, La Passion des Jeux, de Sophie de Mullenheim. 

Sophie Foliot

Actuailes n°177 - 29 mai 2024

 


2 votes


Imprimer