facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Large victoire du RN et dissolution de l’Assemblée nationale

11-06-2024 à 16:42:27

La liste menée par Jordan Bardella a obtenu une large victoire aux élections européennes du 9 juin. 

Face à ce désaveu, le président Emmanuel Macron a décidé de redonner la parole aux électeurs en annonçant la dissolution de l’Assemblée Nationale. 

Les résultats 

Les Français se sont mobilisés pour cette élection, à plus de 51%. Il s’agit d’un record de participation depuis 1994. Le Rassemblement national (RN), dont la liste était menée par Jordan Bardella, est arrivé largement en tête, avec 31,37% des voix. Il devance la liste de Valérie Hayer, soutenue par Emmanuel Macron, qui obtient 14,6%, et celle de Raphaël Glucksmann (Parti socialiste), à 13,83%.  

Le RN domine nettement ses adversaires dans les campagnes et les villes petites ou moyennes. Géographiquement, il fait ses meilleurs scores dans le Sud, le Nord et l’Est de la France. Il arrive en tête chez les jeunes, les ouvriers et aussi chez les cadres. Seules résistent au RN les grandes villes, à commencer par Paris. 

Les raisons 

Les principales préoccupations des Français sont leur pouvoir d’achat, la maîtrise de l’immigration et la hausse de l’insécurité. Ces thèmes sont les points forts du RN, qui les évoque depuis de nombreuses années comme ses priorités. D’autre part, la personnalité de Jordan Bardella séduit de nouveaux électeurs, qui le jugent moins inquiétant et plus compétent que Marine Le Pen. Et, face à une impopularité record du président, le RN s’est imposé comme son principal adversaire. Beaucoup de Français qui voulaient envoyer un message de désaccord à Emmanuel Macron ont donc voté pour le RN. 

La dissolution 

Face à la lourde défaite de son camp, Emmanuel Macron a décidé de redonner la parole au peuple français afin qu’il s’exprime sur son avenir. La dissolution de l’Assemblée nationale signifie que des élections législatives vont avoir lieu. Les électeurs français pourront choisir de nouveaux députés s’ils le souhaitent. Ainsi qu’un nouveau Premier ministre. Le premier tour aura lieu le 30 juin et le second tour le 7 juillet.  

Il n’y a pas de lien direct entre la victoire du RN aux élections européennes et la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale. En effet, la nature des scrutins n’est pas la même. Les députés européens vont voter des lois qui concernent toute l’Europe, alors que celles votées par les députés français ne concernent que notre pays. 

Coup de poker ou suicide du président ? 

Le pari est osé, car la campagne va être courte et le RN est en pleine dynamique de confiance. Mais cela sera-t-il suffisant pour obtenir une majorité de députés?  

Les législatives sont une élection à deux tours. Pour être élu, un député doit obtenir au second tour plus de 50% des voix dans sa circonscription, où les enjeux peuvent être différents des élections européennes. Et, pour être qualifié pour le second tour, il faut arriver premier ou second au premier tour, ou obtenir les voix d’au moins 12,5% des électeurs inscrits si l’on est troisième, voire quatrième. 

Face à ce défi, il est donc primordial de nouer des alliances afin de rassembler une majorité de votants, et d’établir un programme national de gouvernement qui réponde aux besoins des Français. 

Les alliances 

Chaque camp a commencé à établir des contacts afin de bâtir une coalition et trouver des alliés.  

Du côté du RN, il s’agit de réfléchir à un accord avec Reconquête, dont la liste menée par Marion Maréchal a obtenu 5,47% des voix aux élections européennes. En additionnant les résultats du RN et de Reconquête, des candidats pourraient être élus dès le premier tour ou être qualifiés plus facilement au second. D’autres petits partis de droite pourraient les rejoindre. 

À gauche, une alliance est vitale pour espérer obtenir un succès. Mais le Parti socialiste, le Parti communiste, les Écologistes et la France insoumise y parviendront-ils? Enfin, le parti d’Emmanuel Macron souhaite attirer des députés des Républicains et du Centre.  

La campagne 

Tout le travail du Parlement est suspendu. Les députés sont donc repartis sur le terrain afin de faire campagne pour être réélus. Au niveau national, les programmes ne sont pas encore connus, car ils vont en partie dépendre des alliances, qui nécessitent souvent des concessions. Mais les choses vont aller vite et les surprises ne vont pas manquer. Le résultat final est donc incertain avec trois scénarios possibles.  

  • Premièrement, Emmanuel Macron réussit son pari et obtient une majorité de députés. Il peut donc nommer un Premier ministre de son choix et finir son mandat de manière plus sereine.  

  • Le second scénario est une victoire du RN. Emmanuel Macron serait alors obligé de nommer un Premier ministre issu du RN, vraisemblablement Jordan Bardella. On appelle cette situation une cohabitation. Cela signifie que le Premier ministre mène une politique différente de celle voulue par le président, qui garde des responsabilités propres et qui peut bloquer certaines options. Cela est très inconfortable et pourrait amener à une nouvelle élection présidentielle.  

  • Enfin, le troisième scénario est l’absence de majorité, comme actuellement à l’Assemblée nationale. Cette dissolution n’aurait alors servi à rien. 

Quel que soit le résultat final, il s’agit d’un moment important de notre vie politique dont le sort est incertain et cela pourrait avoir des conséquences importantes pour l’avenir du pays. 

Julien Magne

Actuailes n°178 - 12 juin 2024


4 votes


Imprimer