facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Mobilisation massive contre la réforme des retraites

Mobilisation massive contre la réforme des retraites

11-12-2019 à 05:25:47

Jeudi 5 décembre, plusieurs centaines de milliers de Français ont manifesté dans toute la France contre la réforme des retraites. Ils ont ainsi lancé un vaste mouvement de contestation.

Le système des retraites en France

Le système des retraites en France est assez compliqué. En effet, tous les Français ne peuvent pas arrêter de travailler au même âge. Il existe également de grosses différences sur le calcul du montant des retraites et des cotisations. Les cotisations sont la somme que chaque Français paie chaque mois pour financer les retraites.

De plus, le système repose sur la solidarité. Cela signifie que les Français qui travaillent actuellement financent avec leurs impôts les pensions des retraités actuels. Malheureusement, ce système est fragilisé par la baisse du nombre d’enfants, qui réduit mécaniquement à moyen terme le nombre de travailleurs en capacité de financer les retraites de leurs aînés.

L’autre inquiétude vient de l’allongement de la durée de vie, qui augmente également mécaniquement la somme des retraites à verser. Pour toutes ces raisons, comme Actuailes vous l’expliquait dans son numéro 103, le gouvernement a décidé de lancer une grande réforme de notre système. Sa volonté est de le rendre plus juste, en supprimant toutes les différences, et finançable dans le temps.

Succès pour les syndicats 

Les syndicats sont en perte de vitesse en France. Un syndicat est une organisation qui représente les travailleurs vis-à-vis des chefs d’entreprise ou de l’État. Les syndicats sont donc souvent amenés à négocier sur des sujets comme les salaires, les conditions de travail ou les retraites. Mais seulement 11 % des Français sont syndiqués.

Récemment, le mouvement des Gilets jaunes leur a complète-ment échappé. Les manifestations du 5 décembre étaient donc cruciales pour les syndicats qui les organisaient. Et ils peuvent revendiquer un beau succès, d’autant plus que les grèves ont été très suivies à la SNCF, dans le métro parisien ou encore dans les écoles. Ils ont donc plus de chances d’être écoutés par le gouvernement.

Des craintes

À ce jour, seules les grandes lignes du nouveau système ont été présentées. Certaines idées sont soutenues par les Français, en particulier la suppression de ce qui apparaît comme le privilège de certains, comme les employés de la SNCF ou de la RATP (retraites élevées et précoces). Mais ce qui inquiète de nombreux Français, c’est le flou dès qu’ils cherchent à rentrer dans le détail.

Ainsi, alors que le gouvernement annonçait le contraire, les mères de famille ont découvert qu’elles allaient perdre une grande partie de leur retraite. Celles qui perdront le plus sont celles qui ont eu le plus d’enfants. C’est incohérent, car les retraites reposent sur une système de répartition. Ainsi, plus les Français ont d’enfants, plus nombreux seront ceux qui paieront les retraites de leurs aînés. En pénalisant lourdement les familles nombreuses, le gouvernement menace directement la démographie et donc le système qu’il annonce pourtant vouloir renforcer. Il est d’ailleurs surprenant que la personne en charge de la réforme des retraites ait annoncé que le système ne pourrait fonctionner en Europe qu’avec 50 millions d’immigrés supplémentaires. En terme de communication, cela est catastrophique et ne peut que renforcer l’inquiétude des Français.

Sortie de crise

Le gouvernement et le président jouent gros sur cette réforme. Ils semblent déterminés à aller jusqu’au bout, tout en ne refusant pas de négocier avec les syndicats. Malheureusement, ils peinent pour l’instant à convaincre des Français qui n’ont jamais autant douté de leurs hommes politiques.

Nul ne peut prédire l’issue de ce conflit, mais, en attendant, il est à craindre que les grèves continuent à gêner les Français, en espérant que l’on n’assiste pas à une montée des violences en cas de dialogue de sourds.

 

André Lefort

Actuailes n° 108 – 11 décembre 2019


retraites


Imprimer