facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La Turquie se rêve en nouvel Empire Ottoman

La Turquie se rêve en nouvel Empire Ottoman

16-09-2020 à 05:48:00

En Méditerranée, la marine de guerre turque multiplie ses provocations contre la communauté internationale.

La Turquie envoie des armes et des mercenaires islamistes en Lybie malgré l’embargo des Nations unies et continue en outre de faire croiser ses bateaux dans des zones maritimes appartenant à la Grèce, en violation de la convention des Nations unies sur le droit de la mer. La raison ? Les hydrocarbures : la Lybie en pleine guerre civile est riche en pétrole tandis que les zones maritimes grecques sont prometteuses en gaz sous-marins. 

La situation a failli dégénérer cet été quand des bateaux turcs ont fait mine d’attaquer une frégate française ; cette provocation constitue une nouvelle étape de la stratégie agressive menée par la Turquie contre l’Europe ces dernières années.

Depuis dix ans, la Turquie utilise « l’arme migratoire » et pousse les migrants d’Asie ou du Moyen-Orient vers l’Europe (relire Actuailes n° 112) pour obtenir en échange des subventions de la part de l’UE. En 2015, elle a ainsi envoyé plus d’un million de migrants en Allemagne, ce qui a profondément déstabilisé le pays.

Bien que les États de l’Union européenne soient théoriquement obligés à l’assistance militaire mutuelle, la France fait partie des rares pays à soutenir concrètement la Grèce en envoyant des avions de chasse et des bâtiments de la Marine nationale sur la zone. De son côté, Angela Merkel, ne souhaitant pas mécontenter l’immense population turque d’Allemagne, a préféré ne pas s’engager du côté de la Grèce et se proposer comme « arbitre neutre » dans le conflit…  

Pour comprendre ce regain de tension dans la région, il faut remonter à la prise de Constantinople par les Turcs ottomans en 1453 et qui marque la mort de l’Empire romain d’Orient (lequel était en fait un empire grec orthodoxe). Pendant près de cinq siècles, les Ottomans essayèrent d’avancer plus loin en Europe, asservissant les populations chrétiennes des terres conquises. L’avancée islamique fut stoppée grâce aux victoires chrétiennes à Vienne en 1529, à Lépante en 1571 puis encore à Vienne en 1683. Le mouvement de décolonisation et de libération des terres européennes fut ensuite très long et douloureux ; il aboutit finalement après la Première Guerre mondiale.

Fervent soutien de la cause grecque contre les Ottomans, militant pour une aide française aux résistants grecs, Victor Hugo écrivait en son temps :

« Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,

Je veux de la poudre et des balles. »

Comme un lointain écho à son poème L’Enfant, la France a annoncé le 13 septembre dernier la vente de dix-huit avions Rafale à la Grèce. 

Siegfried

Actuailes n° 119 – 16 septembre 2020


turquie grèce


Imprimer