facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Nous n’existons pas…nous sommes des Deepfake (hypertrukage)

Nous n’existons pas…nous sommes des Deepfake (hypertrukage)

11-11-2020 à 07:07:18

« Nous n’existons pas » vous diraient ces gens dont les visages apparaissent en photo ici,
s’ils pouvaient parler. Mais voilà : ils ne le peuvent pas, puisqu’ils ne sont pas réels ! Pourtant, ces images ressemblent à s’y méprendre à des personnes existantes. Ce ne sont pas des photos transformées, ni des images générées par un logiciel d’animation… Alors, d’où viennent-elles ?

Ce sont ce qu’on appelle des Deepfake : des images générées par des algorithmes1 d’intelligence artificielle. Un graphiste sur ordinateur pourrait dessiner un personnage qui semblera très réaliste pour un film, un dessin animé ou un jeu vidéo. Mais arriver à ce niveau de naturel demande plus. Comment font des algorithmes pour y arriver ? Vous vous rappelez peut-être le principe de fonctionnement de l’Intelligence artificielle (voir Actuailes nos 84, 85 et 86) : en montrant à un logiciel des milliers de photos de profil, il comprendra que les visages humains se composent d’un nez, de deux yeux, d’une bouche, de cheveux. On peut se servir de cela pour lui apprendre alors à générer par lui-même de nouveaux visages à partir des caractéristiques qu’il aura appris à reconnaître.

Mais quel est l’intérêt d’être capable de générer des visages aussi proches de la réalité ? Imaginez : ce type de procédé permet de créer de toutes pièces des images ou vidéos ayant l’apparence de la réalité. Alors que nous sortons des élections américaines, cela peut, par exemple, permettre de remplacer un homme politique par un autre dans une scène de film ; de faire dire à une personnalité des choses qu’elle n’a jamais dites ; de faire apparaître une personne dans une situation dans laquelle elle n’a jamais été ; de créer de toutes pièces une photo de profil, un animal, un paysage, une œuvre d’art ou, en dehors du domaine visuel, de truquer un enregistrement audio…

Il devient donc envisageable de créer de faux comptes sur un réseau social, de fausses vidéos pouvant être diffusées en ligne, de faux enregistrements qui seront écoutés en boucle. Dans notre monde où l’émotion est vite créée et où nous vérifions assez peu les sources de ce que nous regardons et partageons, cela peut être réellement problématique.

Créer un visage est aujourd’hui assez facilement réalisable, truquer une vidéo de manière convaincante demande encore de grosses capacités de calcul numérique, de très grosses bases de données d’images et beaucoup de temps. Mais à mesure que les méthodes et machines s’amélioreront, cela deviendra de plus en plus facile.

Pensez donc bien, dans vos activités en ligne, à toujours vérifier les sources des articles partagés, les photos que vous voyez, les profils des gens qui entrent en contact avec vous ou les messages reçus. Seule la vigilance de chacun permettra d’éviter que ces nouvelles techniques de trucages nous envahissent et nous fassent perdre le sens de ce qui est vrai ou faux.

1. Algorithme : suite d’instructions mises dans un programme afin d’être exécutées par un ordinateur ou une machine.

Malo du Bretoux

Actuailes n° 122 - 11 novembre 2020




Imprimer