facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le gazoduc Nord Stream 2 une priorité pour l'Allemagne

Le gazoduc Nord Stream 2 une priorité pour l'Allemagne

09-02-2021 à 16:34:00

Peter Altmaier, le ministre allemand de l’Économie, l’a réaffirmé ce week-end : le gazoduc NordStream2 est une priorité pour l’Allemagne et ce projet ira à son terme malgré les pressions américaines.

NordStream2, c’est ce gigantesque pipeline qui relie la Russie à l’Allemagne en passant notamment sous la mer Baltique. Un tube d’1 m 20 de diamètre, long de 1 200 km dans lequel le gaz russe cheminera vers l’Allemagne à raison de 55 milliards de m3 par an ! Ce chantier de 8 milliards d’euros, lancé en 2018 et finalisé à 95 %, accumule cependant plus d’un an de retard en raison de l’opposition américaine.

En effet, les États-Unis veulent empêcher toute alliance économique entre Allemands et Russes, afin de pouvoir vendre leur propre gaz à l’Europe, mais aussi parce que ce nouveau gazoduc permettra aux Russes de ne plus passer via l’Ukraine pour approvisionner l’Europe de l’Ouest. Or, l’Ukraine est alliée des États-Unis contre la Russie ; l’administration Trump avait donc initié une campagne de sanctions contre les entreprises européennes investies dans ce dossier (voir Actuailes n° 121). De grands fleurons européens comme le Français Engie se retrouvent sous la menace d’amendes aux États-Unis, tandis que les acteurs financiers du chantier craignent de ne plus pouvoir exercer d’activité en dollars. Certains ont même préféré abandonner, comme la compagnie suisse Zurich qui assurait le chantier.

Malgré tout, le gouvernement allemand semble déterminé à finaliser le gazoduc. Il n’a en fait plus le choix puisque Angela Merkel a décidé de fermer toutes ses centrales nucléaires d’ici 2022 et d’arrêter ses centrales électriques à charbon d’ici 2038. Or, le nucléaire représentait 22 % de l’approvisionnement national en 2011 et le charbon compte pour 30 % de son électricité aujourd’hui. Bien sûr, il reste les énergies renouvelables, mais celles-ci sont déjà très développées, surtout l’éolien qui fournit 20 % de la consommation nationale. On comprend donc que NordStream2 est une nécessité vitale pour l’Allemagne. Ses derniers tuyaux seront donc scrutés de très près.

Siegfried

Actuailes n°127 - 10 février 2021




Imprimer