facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La Saint Patrick et l’Europe. (Article paru le 25 mars 2015)

La Saint Patrick et l’Europe. (Article paru le 25 mars 2015)

22-04-2015 à 10:57:58

Le 17 mars dernier, c’était la Saint Patrick ! Et comme tous les ans à cette date en Irlande et dans des milliers de villes à travers l’Europe et le monde, des dizaines de millions de gens s’habillent en vert, portent un trèfle à la boutonnière et défilent dans les rues et dans les pubs(1) en chantant et en buvant pour célébrer l’Irlande et Saint Patrick. Cette année, la Basilique de Montmartre s’est illuminéede vert, comme la Colonne Nelson à Londres, la Petite Sirène de Copenhague, le Colisée de Rome, la Tour de Pise et des dizaines d’autres monuments historiques dans le monde !

Pour comprendre l’engouement croissant-et parfois la démesure- que suscite toujours cette fête, il faut connaître la vie et l’œuvre de Saint Patrick.

Né vers 389 en Britannia (l’Ecosse et l’Angleterre d’aujourd’hui), dans une famille britto-romaine (2), Saint Patrick s’appelait en fait Maewyn Succat. A cette époque, Britannia est ravagée par les invasions barbares : Germains et Scandinaves à l’Est, Irlandais païens à l’Ouest. A 15 ans, Maewyn est enlevé par des pirates et vendu comme esclave sur l’île d’Irlande, laquelle -jamais conquise par Rome- est restée polythéiste et druidique. Maewyn renforce sa foi durant ces années d’esclavage et Dieu l’aide à s’échapper et à rentrer en Britannia. Ordonné prêtre, il passe quelques années en Gaule, puis devient évèque sous le nom de Patrick et revient en Irlande pour évangéliser les Celtes.

Patrick sillonne l’île, fonde des monastères et convertit les tribus celtes en s’aidant d’après la légende d’un trèfle à trois feuilles pour leur expliquer la Sainte Trinité. A sa mort le 17 mars 461, l’île entière est convertie sans un seul martyr et c’est en son hommage que le trèfle est devenu le symbole national irlandais et le vert la couleur traditionnelle de l’Irlande.

L’Irlande devient elle-même un terreau de missionnaires (les « moines irlandais ») qui iront ensuite convertir la Bretagne francaise et l’Ecosse, et créeront des monastères en Suisse, en Italie et en Flandres !

Célébrée par les Irlandais depuis des siècles, la St Patrick les a suivis partout ou ils ont émigré et notamment aux Etats-Unis, en l’Australie et en Nouvelle Zélande. Depuis les années 90, l’Etat irlandais, aidé par les grandes marques de bières irlandaises et de whiskey, ont décidé de soutenir le Festival de Saint Patrick pour favoriser bien sûr le tourisme et le commerce.

 

Mais pour nous tous Européens d’aujourd’hui, Patrick est surtout une lecon d’espoir. La brillante civilisation chrétienne dont il était issu s’effondrait sous les coups des Barbares païens, il fut kidnappé et réduit en esclavage... Mais il convertit un peuple tout entier, lequel devient à son tour missionnaire dans toute l’Europe ! C’est sûrement la raison pour laquelle le vert est aussi la couleur de l’espoir…

 

Alors, comme on dit en gaélique : Lá Fhéile Pádraig Sona Daoibh ! Joyeuse Saint Patrick à tous !

(1) bar traditionnel irlandais

(2) c’est à dire d’origine celte mais romanisée et christianisée depuis des siècles




Imprimer