facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
 43- Quelles perspectives face à Daesh ?

43- Quelles perspectives face à Daesh ?

23-11-2015 à 00:35:56

Quelle perspective face à l’expansion de Daesh ?

Drapeau de Daesh qui porte la « chahada » c’est-à-dire la profession de foi des musulmans : « Il n’y a de Dieu que Dieu et Mohammed est son prophète ».

 

Depuis l’effondrement de l’Irak, L’État islamique ou Daesh ne cesse de gagner du terrain. Son développement a été en grande partie facilité par l’aide qu’ont apportée les États-Unis et leurs alliés (dont la France) à des groupes armés qui combattait le gouvernement de M. Assad en Syrie.

Ces groupes ont aujourd’hui pour la plupart rejoint Daesh et poursuivent le combat en Syrie ou ailleurs.

Il peut sembler surprenant que les occidentaux aient aidé ces groupes. En réalité, il s’agissait d’accélérer le renversement de M. Assad pour favoriser des gouvernements plus favorables aux Occidentaux et ainsi bénéficier de facilités commerciales pour le pétrole ou le gaz.

Mais les événements se sont retournés contre les puissances occidentales et le monstre qu’ils ont nourri pour gagner un peu d’argent et devenu tellement puissant qu’il menace désormais le monde entier. Il menace les Occidentaux bien sûr, mais aussi les chrétiens orientaux, les diverses communautés telles que les musulmans chiites ou même sunnites qui aspirent à la paix et qui devront se soumettre s’ils veulent vivre. Il ne s’agit pas seulement en réalité d’une question religieuse, mais surtout de liberté.

Dans la situation actuelle, apparaissent deux possibilités principales.

  1. La première serait de détruire Daesh, ce qui signifie mener une guerre totale en Syrie et en Irak et de petites guerres contre des groupes disséminés dans le monde entier, prêts à mourir pour leur cause. Il faudrait alors être capable de vivre longtemps avec la perspective d’attentats dans toutes les villes du monde. Cela supposerait aussi vivre durablement en état de guerre.
  2. L’autre option consisterait à laisser Daesh vivre dans la région du monde sur laquelle il s’est installé. Cela signifierait accepter l’existence d’un état islamique sunnite intégriste supplémentaire (comme l’Arabie saoudite) qui pratique l’esclavage, persécute les chrétiens, les chiites, les druzes ou les athées. De plus, rien ne garantirait que cet état islamique ne souhaite pas prolonger son expansion.

La période historique que nous vivons, en particulier en Orient, rappelle douloureusement les premiers temps de l’Islam au VIIIe siècle après Jésus-Christ, pendant lesquels les disciples de Mahomet ont soumis par le sabre et la terreur la plupart des populations de l’Orient et du bassin méditerranéen. Les hommes et les femmes qui portent les responsabilités politiques sont aujourd'hui confrontés à un réel choix historique. Puissent-ils rechercher sincèrement le Bien commun !...

 




Imprimer