Logo
7 décembre 1941 Pearl Harbor

7 décembre 1941 Pearl Harbor

13-12-2016 à 23:23:52

Depuis l’invasion d’une partie de la Chine en 1931, les États-Unis suivaient avec attention l’expansion du Japon dans la région Asie-Pacifique. Mais c’est l’agressivité croissante1 du « pays du Soleil levant »2  qui conduit  les Américains à installer une grande base militaire à Pearl Harbor (île de l’archipel d’Hawaï situé presque à mi-chemin entre la côte ouest des États-Unis et le Japon).

 

Comme les Japonais pensaient que cette présence allait effectivement entraver leurs ambitions de conquêtes dans le Pacifique, le commandement japonais décida de frapper en premier en envoyant trois cents cinquante avions bombarder Pearl Harbor depuis six porte-avions. Cela fut une véritable surprise pour les Américains : si des tensions existaient, des négociations étaient surtout en cours pour adoucir les relations bilatérales ! La surprise se doubla d’un traumatisme en raison de l’importance des pertes subies : les huit bâtiments (bateaux de guerre) américains les plus importants furent touchés (quatre sombrèrent), 140 avions furent détruits, enfin 2400 Américains furent tués et 1200 blessés. La réaction à cette défaite cinglante ne se fit pas attendre : le 8 décembre, les États-Unis déclarent leur entrée en guerre ! À la politique américaine, qui était jusqu’alors de ne pas intervenir dans les différentes guerres en cours, succède un engagement progressif de toutes les ressources humaines et matérielles du pays (en 1944, environ deux tiers des matériels militaires des alliés seront produits par les USA) ; la guerre prend alors une véritable dimension mondiale. 

Celle opposant les États-Unis au Japon durera après la fin de la 2e Guerre mondiale ayant ravagé le théâtre européen (mai 1945) : refusant de se rendre sans conditions, le Japon sera en août 1945 la cible des deux bombes atomiques larguées par les Américains sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki. Ce recours unique dans toute l’histoire à l’arme nucléaire causera la mort d’au minimum 130 000 personnes.

 

 

1. L’Indochine française est envahie par les Japonais en 1940.

2. Surnom du Japon.

 

 Actuailes n° 61 – 14 décembre 2016

 

 




Imprimer