Logo
Comme les abeilles

Comme les abeilles

19-09-2017 à 22:31:48

Dernièrement, j’ai découvert un « truc » extraordinaire pour progresser dans la force intérieure de mon âme. C’est le secret d’un moine des temps anciens, le secret d’Antoine. Antoine vivait, il y a fort longtemps, en Égypte. Un jour, bouleversé par la grâce de Dieu et l’écoute de l’Évangile, il abandonne tout et décide de ne plus vivre que pour Dieu dans le silence, la solitude et la prière. Cependant, il cherche par tous les moyens à plaire à Dieu, à devenir parfait sous son regard. Voici son secret : imiter la vertu des autres.

 

Plutôt que de se torturer intérieurement pour chercher le bien à faire, Antoine regarde les autres faire le bien. Puis, méthodiquement, il imite le bien qu’il voit en chacun.

Saint Athanase, qui rédigea la Vie d’Antoine, a rapporté comment celui-ci allait visiter les ermites pour s’instruire de ce qu’il y avait de meilleur en chacun d’eux : « Il considérait l’humeur agréable de l’un et l’assiduité à prier de l’autre ; il observait quelle était la douceur d’esprit de celui-ci et la bonté de celui-là ; il remarquait les veilles de l’un et l’amour de l’étude d’un autre.

Il admirait la patience des uns et les jeûnes et les austérités de quelques autres qui n’avaient pour lit que la terre toute nue. Il se rendait attentif à voir la douceur de l’un et la constance de l’autre. Il gravait dans son cœur quel était leur amour à tous pour Jésus-Christ et la charité qu’ils se portaient. » Après cette observation, Antoine s’efforçait de faire vivre en lui ce qu’il avait vu chez les autres.

Cette manière de faire a de nombreux avantages :

1° j’apprends à voir ce qui est bien ;

2° j’ai de la considération et de l’estime pour le prochain ;

3° j’ai de la reconnaissance envers Dieu pour le bien qu’il fait dans les autres ;

4° je progresse plus vite dans les différentes vertus ;

5° je développe un grand nombre de qualités variées.

Saint François de Sales a trouvé une image fort expressive pour expliquer le secret d’Antoine : « Faisons comme les abeilles, suçons le miel de toutes les fleurs, c’est-à-dire : voyant les belles qualités de chacun, excitons en nous le désir de les imiter ».

C’est la rentrée : j’ai à cœur de « réussir ». Si je sais que la réussite scolaire est importante pour mon avenir, je sais aussi qu’elle n’est pas la principale. La vraie réussite est spirituelle : quelle est la qualité de mon âme sous le regard de Dieu ? Là se joue mon vrai bonheur, ici-bas et dans l’éternité. Pour réussir, « faisons comme les abeilles ».

 

Père Augustin

 

 Actuailes n° 73 – 20 septembre 2017

 

 

 

 

 

 




Imprimer