Logo
De bien étranges insectes…

De bien étranges insectes…

25-04-2017 à 23:09:40

Il n’est plus rare de voir des drones évoluer autour de nous. Ces drôles d’engins font un bruit qui se rapproche étrangement de celui des insectes que nous commençons à entendre de plus en plus avec l’approche de l’été. D’où cela vient-il ?

 

La plupart des drones sont propulsés par des hélices, qui fonctionnent comme de petites ailes : en tournant à toute vitesse, elles créent une force verticale qui fait voler le drone. Ces hélices sont entraînées par de petits moteurs électriques. Ces moteurs sont très silencieux, contrairement à des moteurs à essence, c’est un de leurs gros avantages. Ce sont donc les hélices qui sont responsables du bruit que l’on entend lorsque le drone vole !

En effet, lorsque les hélices tournent dans l’air, elles le perturbent et créent de petits tourbillons. Si une hélice entre dans un de ces tourbillons, alors elle agite à nouveau cet air, ce qui tend à créer du bruit. Et ce bruit dépend de la vitesse à laquelle l’hélice tourne : plus elle tourne vite, plus le bruit sera aigu. C’est pourquoi au démarrage, un drone fait toujours un bruit plus sourd, qui deviendra de plus en plus aigu à mesure que des hélices tourneront vite pour le faire voler.

Il est difficile de réduire ce bruit, cela demande de travailler sur la forme des pales de l’hélice. C’est un des points de recherche importants pour diminuer le bruit des hélicoptères. Une solution utilisée en attendant est de caréner les hélices, c’est-à-dire de les entourer d’une nacelle qui absorbe le bruit créé par les hélices. Une solution efficace, mais qui apporte du poids à l’hélicoptère ou au drone, ce qui en augmente la consommation… et diminue donc le temps qu’ils peuvent passer en l’air. Un compromis difficile, donc, qui explique que bien souvent on entende autant ces machines volantes ! Mais ce bruit a aussi de bons côtés notamment parce qu’il annonce l’arrivée imminente des secours à des blessés en montagne ou en mer.

 

Actuailes n° 68 – 26 avril 2017




Imprimer