Logo
Démission de Robert Mugabe au Zimbabwe

Démission de Robert Mugabe au Zimbabwe

27-11-2017 à 21:27:31

« Moi, Robert Gabriel Mugabe, remets formellement ma démission de président de la République du Zimbabwe avec effet immédiat.»

Ces mots lus par le président du Parlement du Zimbabwe en ce 21 novembre ont déclenché une explosion de joie parmi les parlementaires et une liesse populaire dans les rues d’Harare, la capitale. La chute du « Camarad Bob » aura pris moins d’une semaine : à la suite de l’éviction du vice-président Emmerson Mnangagwa, l’armée a fait un coup de force dans la nuit du 14 au 15 novembre. Depuis, les tractations entre l’armée et Robert Mugabe et son clan pour un départ pacifique du « vieux » étaient en cours dans le plus grand secret.

L’annonce de sa démission est venue couronner l’attente de tout un peuple qui guettait depuis six jours les nouvelles venant de la présidence. Emmerson Mnangagwa a pris la tête de l’État pour gérer la transition et les prochaines élections présidentielles.

Le saviez-vous ?

Avant 1980, le Zimbabwe s’appelait la Rhodésie du Sud, du nom du célèbre homme d’affaires et politicien britannique Cécil Rhodes qui fut le premier à en exploiter le sous-sol. Cette riche colonie britannique déclara unilatéralement son indépendance en 1965 et fut dirigée jusqu’en 1979 par la minorité blanche sur un modèle proche de l’Apartheid du grand voisin sud-africain.

Sous la pression internationale, le pays laissa l’ancienne puissance coloniale reprendre les rênes en 1979 pour organiser des élections démocratiques qui portèrent au pouvoir Robert Mugabe en 1980. Depuis cette date, le pays, rebaptisé Zimbabwe, s’est enfoncé dans une grave crise économique qui a transformé un pays autrefois riche en pays du tiers-monde.

Sacha Balbari

Actuailes n° 77 – 29 novembre 2017

 




Imprimer