Logo
Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

12-12-2017 à 20:27:00

Mercredi 6 décembre, le président américain a annoncé que son pays reconnaissait désormais Jérusalem comme capitale d’Israël.

 

Promesse tenue

Tout d’abord, il faut dire que cette annonce est, pour Donald Trump, le moyen de respecter une de ses promesses de campagne. De plus, il ne fait que régulariser une décision prise en 1995 et qui n’avait jamais été ratifiée par ses prédécesseurs. Cette annonce est donc un coup politique habile qui place Donald Trump comme le président qui tient ses promesses, contrairement aux autres hommes politiques américains. Par ailleurs, cette décision de transférer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem pourrait lui accorder les faveurs des électeurs juifs, qui avaient massivement voté contre lui à l’élection présidentielle.

 

Protestations internationales

Bien acceptée aux États-Unis, cette décision n’a pas soulevé un grand enthousiasme dans les pays occidentaux et a provoqué des protestations dans les pays arabes. Elles sont toutefois restées raisonnables, car les tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite – et plus généralement entre sunnites et chiites – occupent une grande place aujourd’hui, plus importante que le droit des Palestiniens à bénéficier d’un pays dont Jérusalem pourrait être la capitale. La seule inconnue est la réaction de la « rue arabe », c’est-à-dire des gens du peuple pour qui Israël constitue souvent un ennemi et les Palestiniens, des frères à aider dans leur malheur.

 

Bonne série pour Donald Trump ?

Alors que l’action des États-Unis n’a pas été un succès en Irak ni en Syrie, cette annonce leur permet de resserrer les liens avec leur meilleur allié dans la région, Israël. Et cela sans affaiblir leur alliance avec l’Arabie saoudite, qui s’est rapprochée d’Israël dans sa guerre contre l’Iran. La période actuelle semble favorable à Donald Trump qui a vu sa réforme fiscale adoptée le 2 décembre par le Sénat. Elle prévoit des baisses d’impôt massives, grande promesse de campagne.

 

Le savais-tu ?

Jérusalem peut se diviser en deux parties. Jérusalem-Ouest est habitée presque uniquement par des juifs. C’est là que se trouvent les institutions du pays comme le Parlement et les ministères. Plus peuplée, Jérusalem-Est est à l’inverse habitée par une majorité d’Arabes. Dans la vieille ville, deux quartiers sont chrétiens.

 

Julien Magne

 

 Actuailes n° 78 – 13 décembre 2017




Imprimer