Logo
En Avent !

En Avent !

29-11-2017 à 09:44:13

Voici venu le temps de l’Avent ! Ce temps qui annonce un avènement, la venue de quelqu’un d’important. C’est le sens de ce mot qui vient du latin adventus !  Et cet avènement est un véritable événement : c’est la venue du Christ tant attendu à travers l’histoire du peuple de Dieu. Dieu lui-même vient parmi nous, Il vient chez nous !

 

L’Avent est la période durant laquelle nous nous préparons à célébrer simultanément la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le cœur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : « Il est venu, Il vient, Il reviendra ! »

Dans l’Antiquité, on appelait adventus, venue, avènement, la visite solennelle et officielle de l’empereur dans une ville. Il était annoncé par des hérauts et la ville visitée se mettait en peine pour manifester la bienvenue au chef de l’Empire romain. Souvent même, on ouvrait une route exprès pour le passage de l’imposant cortège impérial.

Jésus, notre Sauveur, ne vient pas avec des chars, des soldats et des trompettes pour l’annoncer. Il a des manières plus discrètes et plus conformes à son projet, qui est de nous réformer intérieurement. C’est donc à l’intérieur qu’il faut ouvrir une route. Comme dit Jean-Baptiste : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux seront redressés, les chemins rocailleux aplanis ».

Voici donc quelques travaux (d’intérieur) à entreprendre pour accueillir le Sauveur :

1° « combler les ravins » : je fais l’aumône (de mon temps, par exemple) à celui qui en a besoin ;

2° « abaisser les collines » : j’accepte de ne pas être « le centre du monde » ;

3° « redresser les chemins » : je mets de la droiture et de la clarté dans mes pensées et mes paroles ;

4° « niveler les sentiers raboteux » : je lutte contre mon défaut de caractère pour rendre plus facile aux autres de vivre avec moi.

Il nous faut bien quatre semaines pour faire ces travaux d’intérieur, pour nous préparer le cœur à L’accueillir dignement à Noël. Et c’est pour cela que le temps de l’Avent est un temps de renouvellement, de conversion qui nous invite à aller de l’avant. Et c’est là que nous commençons une nouvelle année liturgique, en Avent !

Bonne année nouvelle ! Bel Avent !

Actuailes n° 77 – 29 novembre 2017




Imprimer