Logo
Être « acolyte » du Christ

Être « acolyte » du Christ

22-03-2017 à 07:36:56

Sais-tu ce qu’est un « acolyte » ? À la messe, c’est le garçon ou le jeune homme qui sert le prêtre à l’autel. Il porte un cierge à l’Évangile, il présente le vin et l’eau pour préparer le calice, etc. Il est là, partout, pour servir le prêtre en le suivant dans ses actions. C’est de là que lui vient

Je pose donc la question : es-tu un bon acolyte ? Je précise : es-tu un bon acolyte du Christ ? Et là, ma question ne s’adresse plus seulement aux garçons qui servent à l’autel, mais à tous les jeunes chrétiens, garçons et filles, qui veulent suivre Jésus dans leur vie.

Pendant le Carême, qui nous prépare à Pâques, Jésus nous invite à le suivre. Il nous a conduits au désert pour nous montrer la manière de combattre les tentations. Il nous a conduits sur la montagne pour nous baigner dans la lumière de sa transfiguration. Épreuves et joies, désolations et consolations, les disciples de Jésus ont part à tout ce qui fait la vie du Fils de l’homme. Comme lui, les acolytes du Christ connaissent et connaîtront tristesse et joie, humiliation et félicité.

Mais comment devenir un bon acolyte du Christ, un bon disciple ? Au début de l’évangile de saint Jean, nous voyons comment s’est déroulé l’appel des premiers disciples de Jésus : André, Jean, Simon-Pierre, Philippe et Nathanaël. Dans ces rencontres entre Jésus et ses premiers compagnons, nous découvrons la manière de devenir disciple.

1. Jean le Baptiste, voyant passer Jésus, s’adresse à André et Jean : « Voici l’agneau de Dieu ! » En entendant cette parole, parole prophétique et inspirée, les deux disciples suivent aussitôt Jésus, comme de bons acolytes.

2. Jésus, voyant qu’il est suivi par les deux disciples, les interroge : « Que cherchez-vous ? » Ils répondent : « Maître, où demeures-tu ? » Ils suivent Jésus et demeurent avec lui.

3. André, ayant découvert et suivi Jésus, annonce cette nouvelle à son frère Simon : « Nous avons trouvé le Messie ! »

4. André conduit Simon auprès de Jésus. Jésus regarde Simon et lui donne un nom nouveau : « Tu es Simon, le fils de Jean ; tu t’appelleras Céphas » – ce qui veut dire Pierre.

5. Jésus rencontre ensuite Philippe. D’un mot, il en fait un nouvel acolyte, en lui disant : « Suis-moi ! » Et Philippe met ses pas dans ceux de Jésus.

6. Comme André, Philippe ne se contente pas de garder pour lui le trésor qu’il a découvert. Il rencontre Nathanaël : « Celui dont Moïse a écrit dans la Loi, ainsi que les prophètes, nous l’avons trouvé : Jésus, le fils de Joseph, de Nazareth ! » Nathanaël, sage et instruit, sera lui aussi subjugué par la gloire du Messie et confessera bien haut : « Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël ! »

Voici le chemin du disciple : écouter, demeurer avec le Christ, le faire connaître et confesser sa foi. Fais cela et tu vivras !

 

Père Augustin-Marie

 

Actuailes n° 66 – 22 mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Imprimer