facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Expositions

21-06-2016 à 22:53:20

Quand Guillaume le Conquérant envahit l’Angleterre

Il y a 950 ans, une formidable armada de bateaux ressemblant à des drakkars débarquait à Hastings. Elle transportait non seulement des archers, des soldats et des chevaliers, mais aussi des architectes, des maçons et des charpentiers ; des machines de guerre, mais aussi des matériaux de construction. Une fois la bataille contre Harold remportée et Guillaume le Conquérant couronné, les Normands prirent racine outre-Manche et y construisirent de nombreux châteaux, abbayes, cathédrales.

Pour commémorer cet événement, toute la Normandie se met à l’heure médiévale. Le plus intéressant à visiter ? Les lieux dans lesquels Guillaume a vécu : les châteaux de Falaise et de Caen, Dives-sur-Mer. Et, bien sûr, aller voir la tapisserie de Bayeux (qui raconte la bataille d’Hastings).

www.medievales-calvados.com

Si tu t’appelles Guillaume ou Mathilde, la ville de Caen offre un « pass culture » à tes parents donnant deux entrées gratuites à tous les événements du 950e anniversaire. http://caen.fr/

 

Brest, port de la liberté, au temps de l’indépendance américaine

Qui est ce bel officier de marine derrière lequel flotte le pavillon américain ? Il s’appelle John Paul Jones. Corsaire écossais, ami de La Fayette, épris de liberté, il s’est engagé dans la lutte pour l’indépendance américaine et Louis XVI lui a confié un navire avec lequel il va infliger de cuisantes défaites à la Royal Navy. Mais il n’est pas seul. Quatre cent cinquante vaisseaux sont aussi partis de Brest pour combattre en Atlantique, dans les Caraïbes et jusqu’en Inde. Un tel effort de guerre, suivi avec passion par la cour de Versailles, a été possible grâce à l’intense activité de construction de navires, d’armement des escadres, d’embarquement des troupes qui se déroula à Brest.

Une passionnante exposition au château de Brest te raconte cette aventure. De nombreuses animations sont proposées dans le cadre des « Fêtes maritimes internationales de Brest 2016 » (13-19 juillet). Grâce à une application sur smartphone, tu peux devenir le second de John Paul Jones et passer autant d’épreuves qu’il y a d’étoiles sur le drapeau des États-Unis.

« Brest, port de la Liberté », jusqu’au 30 avril 2017, musée national de la marine, www.musee-marine.fr

 

Actuailes n° 55 – 22 juin 2016




Imprimer