Logo
Joint Security Area

Joint Security Area

23-11-2017 à 23:51:15

Saviez-vous que le 13 novembre dernier un soldat nord-coréen a franchi la frontière* qui sépare son pays de la Corée du Sud, manquant d’y laisser sa vie sous les projectiles tirés par ses coreligionnaires… Comme dans un film ! Eh bien, figurez-vous que ce film existe ! Réalisé en 2000 par le Sud-Coréen Park Chan-wook, il a rencontré un assez beau succès tant sur le fond que sur la forme, si bien que les Américains projettent d’en faire un remake à leur sauce. Préférez d’emblée l’original et regardez vite le dvd de Joint Security Area. (Attention : le doublage français ayant été bâclé, il est primordial de le regarder en V.O.…)

Une nuit, une fusillade éclate et un soldat sud-coréen s’effondre sur la ligne de démarcation. Chaque camp mène son enquête et l’ONU dépêche un de ses émissaires régler la question pour éviter tout conflit entre les deux pays. Il apparaît très vite que les dépositions des témoins sont discordantes et que la vérité se cache.

Sans aucun angélisme mais, au contraire, avec une narration en flash-back très réaliste, Park Chan-wook maîtrise son récit avec beaucoup de talent et ce jusqu’à la fin. Le ton est juste, le rythme parfois ralenti, les personnages princi-paux très attachants. Ce n’est pas un film de guerre, mais plutôt un drame relatant l’amitié de deux hommes. Un seul bémol pour les jeunes cinéphiles : les scènes de fusillades destinent le film aux plus aguerris.

* Créée en 1953 après l’armistice mettant fin à la guerre de Corée, cette frontière est une des mieux gardées au monde : longue de 230 km environ et de quatre de large, des soldats y patrouillent en permanence. Les tensions sont telles qu’il n’a été créé qu’un seul point de passage, sous la haute autorité de l’ONU. C’est une zone démilitarisée appelée « zone commune de sécurité » ou « Joint Security Area ».

Catherine Bertrand

 

 Actuailes n° 77 – 29 novembre 2017




Imprimer