Logo
L’Europe face à l’inconnu

L’Europe face à l’inconnu

15-11-2016 à 21:57:57

Stupeur et consternation dans toute la presse européenne : contre toute attente, c’est donc avec Donald Trump que les dirigeants d’Europe devront à l’avenir discuter dans le cadre des échanges diplomatiques.

La grande majorité des dirigeants européens, leurs ambassadeurs, la Commission européenne et tous les grands groupes de médias s’étaient pourtant ouvertement – et imprudemment – manifestés en faveur de la candidate Hillary Clinton. Ils partagent en effet les mêmes idées, les mêmes cercles d’influence et se connaissent déjà grâce aux rôles de Première Dame* puis de responsable de la diplomatie américaine qu’Hillary Clinton avait tenus il y a quelques années.

L’heure est donc désormais aux questions : quelles conséquences aura cette élection surprise pour l’Europe ?

Tout d’abord, il est probable que cette victoire, décrite désormais comme celle du candidat du peuple contre les élites installées au pouvoir (qui arrive de surcroît après le Brexit** dont les raisons sont assez comparables) renforce les mouvements comme le FPÖ et le Front national lors des prochaines élections de décembre en Autriche puis de mai 2017 en France.

En politique étrangère ensuite, Donald Trump est difficile à cerner. Mais il a semblé rejeter la doctrine de Barak Obama et d’Hillary Clinton consistant à fragiliser le monde et l’Europe en finançant les révolutions de ces dernières années (en Ukraine et dans les pays arabes) pour renforcer la domination américaine. Au contraire, il semble vouloir discuter avec la Russie en vue de garantir la paix, ce qui ne peut que bénéficier à l’Europe.

En revanche, le président Trump va probablement se concentrer en priorité sur les problèmes intérieurs de son pays et demander aux Européens de gérer eux-mêmes leur propre défense, alors que la plupart d’entre eux compte encore sur l’armée américaine pour défendre l’Europe en cas de guerre majeure.

Espérons donc que cette élection soit un électrochoc positif pour les Européens et leur fasse prendre conscience de la nécessité de disposer d’une industrie de défense autonome, ainsi que de forces armées suffisantes au service d’une politique étrangère européenne libre et indépendante.

 

*Première Dame : épouse d’un président des USA. Hillary Clinton a été Première Dame de 1993 à 2001 quand son mari Bill Clinton était président.

**Brexit : décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne, votée en juin dernier.

 

Actuailes n° 59 – 16 novembre 2016




Imprimer