facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

La palme d’or de point de vue

28-05-2015 à 23:46:37

 

La vie est drôlement faite tout de même ! Si, je vous assure, et je vous explique ça tout de suite...

Figurez qu’en prenant mon clavier aujourd’hui je voulais vous parler cinéma, j’avais mon idée bien en tête, et, en plus, étant d’humeur maussade, je voulais râler un peu plus sur le monde qui nous entoure. Alors comment associer cinéma et envie de râler ? Facile ! il suffit de revenir sur l’événement du festival de Cannes ! Bon, j’avoue, c’est simple, j’aurais pu me défouler de tout mon saoul : les personnalités là-bas ont eu un tel sens du ridicule cette année que je n’aurais pas eu beaucoup à réfléchir pour vous démontrer que : non vraiment ! ce monde ne tourne pas vraiment rond : la preuve en est avec ces « people » qui  ne savent plus quelle partie de leur corps montrer pour prouver qu’elles existent ! Ah oui, j’en aurais eu des choses à dire sur ce déluge de paillettes et de luxe qui, malheureusement, ne rime plus avec retenu et élégance. Sur ces artistes qui sont déconnectés du monde normal et qui semblent se racheter une vertu en distribuant des récompenses à des films parlant du chômage ou des plus pauvres. Bref, cela aurait été un bon moyen de passer mes nerfs sur quelque chose…

Et puis… et puis… en faisant mes recherches sur les films, les images et tout le toutim, je suis tombée sur un projet, sur une demande d’aide au financement d’un documentaire, déjà tourné, sur les enfants qui ont une maladie grave. Je suis d’accord avec vous il n’y a pas de quoi retrouver une humeur éblouissante avec un sujet pareil ! Sauf lorsque l’on gratte le sujet et que l’on tombe sur cette phrase : « La vie, tel est le sujet de ce documentaire, la vie à travers des yeux d’enfants ! J'ai souhaité à travers ce film donner la parole à des enfants, des enfants malades, qui malgré leurs pathologies graves, nous donnent des leçons de vie, de bonheur et de sérénité, à nous, adultes et à une société qui en manque cruellement ». Et, ensuite, forcément je vais un peu plus loin dans la prise de connaissance du projet et je regarde les premières images du documentaire… Eh bien là : larmes d’émotion, sourire d’attendrissement et yeux remplis d’admiration devant tant de beauté humaine… Bref, tous ces sentiments que l’on ressent aussi au cinéma m’est venu en tête, du coup, mon humeur a changé du tout au tout, et tant qu’à faire je me suis dit que j’allais vous faire partager tout ça...

Car, après tout, c’est à ça que servent les films, à nous distraire, à nous amuser, à nous émouvoir et à nous changer les idées, et puis à nous faire réfléchir ou grandir. Eh bien, avec Et les mistrals gagnants*, le pari est largement réussi, je dirais même qu’il est salutaire et donne un petit coup de fouet à notre quotidien qui nous paraît parfois lourd : rien de tel pour retrouver la gnaque que de voir ce qu'est le courage et le bonheur en toutes circonstances ! Largement de quoi gagner la palme d’or d’utilité publique…

Marie Foliot

 

Pour vos questions, réactions ou impressions : pointdevue@actuailes.fr !

 

 




Imprimer