Logo
Le bassin des Enfants dorés Jean Hardy (1653-1737)

Le bassin des Enfants dorés Jean Hardy (1653-1737)

12-12-2017 à 20:39:06

© Château de Versailles, Thomas Garnier.

 

 

« Il faut de l’enfance mêlée dans tout ce qu’on fera. » Cette recommandation de Louis XIV à François Mansart valut à Versailles nombre de sculptures d’enfants dans les fontaines, les vases et les bas-reliefs. Elle est ainsi l’unique sujet du groupe situé au centre du bassin de l’Île des enfants, également appelé bassin des Enfants dorés.

 

Insouciants, huit bambins s’ébattent sous le jet puissant de la fontaine, qui monte jusqu’à quinze mètres. Ils semblent en équilibre, prêts à tomber, emportés dans leur jeu. Six d’entre eux sont regroupés au centre, juchés sur des rochers. Les deux autres sont à l’écart, l’un se lançant à l’eau, plongeant en direction de ses compagnons, l’autre assis à fleur d’eau.

© Château de Versailles, Thomas Garnier.

On dirait qu’ils sont trop occupés pour rester sans bouger.Les rochers sont ornés de plantes aquatiques et de fleurs. Celles qui ont été cueillies par les mains enfantines sont tendues en un geste gracieux ou disposées sur les chevelures.  « Peintes au naturel » selon l’expression du XVIIIe siècle, leurs couleurs tranchent avec la dorure.

 

Les gestes des enfants sont pris sur le vif, comme une photo qui aurait saisi un instant de jeu. Les corps sont nus, à peine recouverts par endroits de quelques drapés, laissant libres de leurs mouvements les membres potelés. Chaque visage est un charmant portrait, éclairé par la joie que procurent ces jeux dans l’eau. En tout temps, les plaisirs de l’enfance sont les mêmes…

 

L’ensemble a été restauré il y a quelques mois. Nous sommes surpris par l’éclat si vif de la feuille d’or qui recouvre chaque statue, comme à l’origine, mais le temps fera son œuvre et donnera progressivement une belle patine aux personnages.

 

Sophie Roubertie

 

 Actuailes n° 78 – 13 décembre 2017

 




Imprimer