Logo
Le Maroc réintègre l’Union africaine

Le Maroc réintègre l’Union africaine

05-02-2017 à 22:28:12

Trente-trois années après avoir quitté l’organisation panafricaine, le royaume chérifien est accueilli au sein de l’Union africaine après un vote solennel.

 

Lors de la conférence de l’Union africaine le 30 janvier, trente-neuf chefs d’États (sur cinquante-quatre pays africains) se sont prononcés pour le retour du Maroc au sein de l’UA. C’est une inflexion d’ampleur pour la politique étrangère marocaine. En effet, le Maroc s’était brouillé avec de nombreux états africains depuis 1984.

À cette époque, la Maroc n’avait pas accepté que siège à l’Union africaine un nouvel état : la République arabe sahraouie démocratique (la RASD). Il avait claqué la porte de l’UA. Car la RASD n’était en fait que le Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole, qu’avait envahie le Maroc en 1975 considérant comme sien ce territoire situé entre sa frontière Sud et la Mauritanie. Cette occupation toujours effective avait principalement contrarié, et c’est encore le cas, l’Algérie. Ces deux grands pays sont en froid et demeurent rivaux. Ils ont chacun une diplomatie qui vise à avoir du poids et de l’influence en Afrique, notamment au Sahel.

Carte détaillant précisemment la zone marocaine du Sahara Occidental et celle contrôlée par la République arabe sahraouie démocratique.

La politique marocaine de la « chaise vide » a montré son inefficacité sur la question du Sahara occidental. C’est la raison pour laquelle le roi du Maroc, Mohamed VI, avait lancé depuis quelques années une grande campagne de séduction auprès de ses pairs africains. Ses efforts diplomatiques ont été récompensés.

Le roi du Maroc Mohamed VI lors d'une cérémonie taditionnelle.

 

Finale de la coupe d’Afrique des Nations

Triomphe du Cameroun

Le Cameroun, après avoir sorti le Sénégal, remporte la coupe d'Afrique des Nations 2017 en battant l’Égypte 2-1 en finale. Les footballeurs égyptiens étaient pourtant les favoris, mais ils n’ont pas su dompter les « Lions » camerounais.

Actuailes n° 64 – 8 février 2017




Imprimer