Logo
Le niveau de lecture des écoliers français poursuit sa baisse

Le niveau de lecture des écoliers français poursuit sa baisse

12-12-2017 à 19:06:31

La France se classe au trente-quatrième rang mondial du classement Pirls (Programme international de recherche en lecture scolaire), avec quatorze points de moins qu’en 2011. Cela signifie qu’à 10 ans un écolier français est l’écolier européen qui lit (presque) le moins bien.

Réalisé tous les cinq ans dans cinquante pays du monde, auprès d’élèves en classe de CM1, le classement Pirls vise à évaluer le niveau de lecture des écoliers. L’étude menée en 2016 révèle que, globalement, il y a davantage de bons lecteurs  dans le monde que quinze ans auparavant. Mais la France est un des deux seuls pays, avec les Pays-Bas, à obtenir un classement inférieur à celui de 2001, année où a eu lieu la première étude Pirls.

Avec 511 points, notre pays se situe juste au-dessus de la moyenne internationale (500 points) mais en deçà de la moyenne européenne (540 points). Les premiers pays sont la Russie (581 points) et Singapour (576 points). La France est aussi précédée de pays occidentaux comme l’Espagne et le Portugal (ex-aequo à 528 points), l’Allemagne (537 points), l’Italie (548 points), les États-Unis (549 points) et l’Angleterre (559 points).

Pour remédier à cette situation alarmante, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a pris une série de mesures, annonçant notamment une dictée quotidienne en primaire pour faciliter l’apprentissage de la grammaire et de l’orthographe par les jeunes Français. Il veut également les encourager à la lecture régulière qui facilite grandement la maîtrise et la compréhension de notre langue.

 

François Senlis

 

 Actuailes n° 78 – 13 décembre 2017




Imprimer