Logo
Le San Juan ne répond plus

Le San Juan ne répond plus

29-11-2017 à 07:42:14

Un sous-marin argentin est porté disparu depuis le mercredi 15 novembre au matin. Malgré d’intenses recherches, le sort des quarante-quatre membres d’équipage reste un mystère.

 

Que s’est-il passé ?

Le San Juan est un sous-marin moderne acheté par la marine argentine à l’Allemagne. Il rejoignait sa base après avoir annoncé un problème de batterie. Mais, brusquement, les communications ont cessé et une explosion a été entendue dans la zone où il se déplaçait. La marine argentine et les familles sont depuis sans nouvelles des quarante-quatre membres d’équipage, dont la première femme d’Amérique latine embarquée sur un sous-marin. Il est désormais à craindre que le San Juan soit au fond de l’océan Atlantique. Il y a chaque jour moins d’espoir pour les familles de revoir leurs proches vivants.

Une intense coopération internationale

L’annonce de la disparition du sous-marin a déclenché une grande vague d’émotion en Argentine et dans le monde entier. D’immenses chaînes de prières ont vu le jour. Treize pays ont envoyé des moyens pour aider les Argentins à rechercher le sous-marin. Une telle coopération n’avait jamais eu lieu. Quatorze navires et dix avions sont mobilisés. Les Russes ont d’ailleurs déployé un bateau capable d’envoyer un sous-marin à 6000 mètres sous l’eau. Mais la colère a également éclaté parmi les familles qui reprochent au gouvernement de ne pas donner assez de moyens à son armée et donc de mettre les militaires en danger.

Trois « rescapés »

Trois marins auraient dû se trouver à bord du San Juan, mais sont sains et saufs pour différentes raisons. Le premier a échappé au drame en se rendant au chevet de sa maman malade. Il avait quitté le sous-marin au cours d’une escale. Un de ses camarades y est également descendu pour se rendre au Pérou accomplir une mission. Enfin, un troisième n’a pas embarqué au dernier moment, car il devait finaliser l’achat de sa maison.

Le savais-tu ?

Une guerre a opposé en 1982 le Royaume-Uni et l’Argentine au sujet des Malouines, archipel situé en Atlantique sud. Ce conflit se conclut par un cessez-le-feu et une victoire britannique, après des combats très durs qui firent 907 morts. Le Royaume-Uni perdit ainsi dix avions, vingt-quatre hélicoptères et quatre bateaux de guerre. D’ailleurs, un expert militaire russe a expliqué qu’il se peut que le San Juan ait été coulé par une torpille de fond installée par les Britanniques lors de cette guerre et qui aurait pu se détacher lors d’une tempête.

Julien Magne

Actuailes n° 77 – 29 novembre 2017

 

 

 

 




Imprimer