facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Orléans fête Jeanne d’Arc

Orléans fête Jeanne d’Arc

10-05-2016 à 22:46:30

Le 8 mai 1429, Jeanne d’Arc, âgée de 17 ans, mène ses soldats à la victoire : Orléans est délivrée de la présence des Anglais en pleine guerre de Cent Ans alors que plus personne n’y croyait.

Orléans à peine libérée, Jeanne lance une procession d’action de grâce suivie par tous les habitants de la ville, pour remercier le Ciel, elle qui avait pour devise « Dieu premier servi ! ». Depuis, les Orléanais fêtent chaque année leur sainte libératrice. Une jeune fille est choisie pour incarner Jeanne d’Arc – elle doit être Orléanaise, catholique pratiquante et donner bénévolement de son temps pour les autres – et défile dans les rues de la ville, après avoir promis de « reporter à celle qui nous vint de par Dieu les vivats et les applaudissements » qui l’entourent. Elle n’est qu’une figuration, c’est à Jeanne que va l’hommage.


Dans son armure, entourée de ses compagnons, cette jeune fille arpente les rues de la ville et les Orléanais massés derrière les barrières l’applaudissent, les enfants la cherchent des yeux et personne ne se lasse, cinq cent quatre-vingt-sept ans plus tard !
La tradition veut que « la moitié de la ville regarde défiler l’autre moitié ». En effet, derrière Jeanne, se pressent les fanfares, tous les mouvements de jeunesse, depuis les troupes scoutes jusqu’à l’association d’escrime, ainsi que toutes les provinces de France en habits traditionnels. La veille au soir, le maire remet selon la tradition encore l’étendard de Jeanne à l’évêque, pour qu’il soit à l’honneur entre les mains de l’Église, c’est normal puisqu’elle disait elle-même venir sur ordre du Ciel.

Au-delà de la fidélité exceptionnelle des Orléanais à l’une des plus grandes héroïnes de France, ces fêtes sont uniques pour le message qu’elles adressent au reste du pays : elles sont organisées par le maire, l’évêque et le commandant de la place d’armes d’Orléans, tous trois main dans la main ! Cette année encore, les Orléanais ont dignement fêté Jeanne d’Arc, en présence de l’ancien archevêque de Rouen et du ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, tous deux invités d’honneur de ces fêtes.

Charlotte d’Ornellas

Actuailes n°52 – 11 mai 2016




Imprimer