Logo
Sébastien et Pauline, géomètres-experts

Sébastien et Pauline, géomètres-experts

13-12-2016 à 23:46:50

 

 

Pouvez-vous nous présenter votre métier ?

Le géomètre est « l’homme de la juste mesure ». Grâce à des appareils technologiques spécifiques (G.P.S., scanner, télémètre...), il prend des mesures de tout ce qu'il voit dans les rues, les jardins, sur les bâtiments… pour faire des plans.

Il est aussi chargé de fixer les limites des terrains.

 

Quelles sont les dons particuliers ou les qualités qui sont importantes pour l’exercer ?

Il faut aimer le calcul et la géométrie, aimer travailler en extérieur, aimer le contact humain. Nous sommes en contact perpétuel  avec le client : particulier, aménageur, agent immobilier, notaire, communes...

Les qualités : rigueur, précision, diplomatie (lors des bornages contradictoires amiables1), motivation.

 

Qu’aimez-vous le plus dans votre métier ?

L’alternance entre le temps passé en extérieur (terrain) et en intérieur (bureau). Nous nous déplaçons chez les gens, dans les villages et sillonnons ainsi quotidiennement notre région. Nous avons donc une très bonne connaissance géographique du milieu dans lequel nous vivons.

Les dossiers sont très variés : bornage, division, topographie, copropriété, établissement de règlements communaux (PLU2, carte communale), suivi de chantiers et maîtrise d’œuvre, aménagement d’espaces publics (place, carrefour, rue...).

 

Quels sont les moyens (études, expérience, tempérament) dont il faut disposer pour faire votre métier ?

Pour devenir opérateur, il faut un BEP. L’opérateur est au service des techniciens et n’est donc pas très autonome. Il va simplement faire de petites tâches et n’aura pas de contact avec la clientèle ni de dossiers en charge.

 

Pour devenir technicien, il faut BTS. Le technicien gère ses dossiers et mène seul (mais sous le contrôle du géomètre-expert) son travail. Il est en contact avec le client, mais seulement une fois que le dossier a été ouvert par le géomètre-expert après un premier contact avec le client.

 

Le géomètre a un diplôme d’ingénieur. Il est cadre et peut tout gérer, mais sous le contrôle du géomètre expert. Le géomètre-expert est le géomètre qui a prêté serment et a son propre cabinet. Il est chef d’entreprise. Il démarche, reçoit la clientèle, contrôle le travail de ses salariés et gère son entreprise. Il peut néanmoins (comme chez nous) toujours être sur le terrain et productif.

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune motivé pour suivre votre voie ?

Nous lui ferions l’inventaire et le détail de tout ce que nous venons d’énumérer ci-dessus !

Si un jeune souhaite devenir géomètre-expert, nous lui expliquerions aussi que l’ordre des géomètres-experts est très présent et nous encadre beaucoup.

C’est un métier de mouvement. Chaque journée est différente, puisque nous travaillons aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, que les dossiers sont tous uniques et que les clients que l’on rencontre ont des objectifs et des volontés qui leur sont propres.

Nous finirions par lui dire que, malgré les journées difficiles, une fois que l’on a mordu dans le métier, on est accro !!!

 

Actuailes n° 61 – 14 décembre 2016

 




Imprimer