Logo
Sumo, le poids de la tradition

Sumo, le poids de la tradition

16-10-2016 à 18:11:54

           Mélancomas

 

«Le sport ne forge pas le caractère. Il le révèle».

 

Connaissez-vous le sumo?

Au Japon, ces lutteurs aux mensurations hors normes sont vénérés comme des demi-dieux.

 

Une histoire très ancienne.

Le sumo (littéralement « frapper mutuellement ») est un sport de lutte japonais.

Vieille de plus de 1500 ans, cette forme de lutte puise son origine dans les cérémonies shintoïstes (le shintoïsme, ou « voie des dieux », est une religion pratiquée par de très nombreux Japonais).

Cette pratique a évolué au cours des siècles et les lutteurs professionnels sont apparus.

 

Un combat très codifié et réservé aux hommes

L’objectif est de faire sortir l’adversaire d’un espace délimité (un cercle tracé sur un sol en terre battue ou en sable) ou de lui faire toucher le sol par n’importe quelle partie du corps.

Avant le combat, les lutteurs, ou rikishi, défilent puis entrent dans le cercle de sable, se rincent la bouche et répandent du sel afin d’en chasser les esprits malfaisants. Ensuite, ils frappent le sol avec les pieds après les avoir levés très haut. Ces gestes précèdent chaque combat.

Point particulier : les combattants sont uniquement vêtus d’une bande de tissu serrée autour de la taille et de l’entrejambe. C’est la seule prise autorisée pendant le combat.

 

Des combattants très particuliers

Les rikishi sont pour la plupart grands et très corpulents (le lutteur le plus lourd en activité pèse 271 kilos et mesure 1,93 mètres). Réfléchis bien avant d’en faire monter un sur ton vélo !

Chaque lutteur fait partie d’une « écurie », en fait le club au sein duquel il vit et s’entraîne. La vie quotidienne est très réglementée. Après le réveil (à 5 heures du matin !), la journée est ponctuée par les entraînements, les repas (très riches afin de prendre du poids) et la sieste.

 

Aujourd’hui, même si ce sport demeure très populaire, les candidats se font plus rares en raison des contraintes de la vie en communauté (le club), de la discipline de fer et de la dureté des entraînements. Désormais, au classement des sports préférés des Japonais, on trouve en tête le base-ball, sport américain importé au XIXe siècle.

 




Imprimer