Logo
Un pour tous ! Chacun pour soi !

Un pour tous ! Chacun pour soi !

23-05-2017 à 19:51:39

90 % de la ville de Mossoul qui était aux mains de Daech viennent d’être reconquis par l’armée irakienne. La libération de la ville sera une victoire symbolique et une étape déterminante pour l’Irak. Ce sera une victoire symbolique, car c’est de Mossoul que le chef de Daech, Abu Bakr al-Bagdadi, avait annoncé la création de l’État islamique au Levant en juin 2014. Ce sera une étape déterminante, car elle pourrait être le commencement d’une autre guerre civile.

 

En effet, l’Irak est une mosaïque de populations (arabes, kurdes, shabaks, turkmènes…) et de religions (sunnites, chiites, chrétiens assyriens, melkites…). Depuis 2014, tous se sont unis contre un ennemi commun : Daech. Mais lorsque l’organisation djihadiste sera neutralisée, cette union risque de se dissoudre et le pays pourrait souffrir de graves affrontements communautaires.

Les sujets de discordes sont nombreux. Les Kurdes (cf. Actuailes n° 56) pourraient chercher à devenir indépendants de Bagdad (capitale de l’Irak) pour créer leur propre État. Bagdad refuse et ce d’autant plus qu’Erbil (la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien) revendique des territoires riches en pétrole.

Les sunnites d’Irak pourraient prendre les armes afin d’obtenir l’autonomie d’un territoire qui leur serait propre. Rappelons-le : depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, l’Irak est dirigée majoritairement par des chiites. D’autres communautés pourraient suivre cet exemple.

Par ailleurs, le gouvernement irakien ne parvient toujours pas à stabiliser les zones qu’il a reconquises sur Daech. Dans plusieurs villes, l’eau et l’électricité n’ont pas été rétablies. La corruption demeure. La contestation sociale continue.

Enfin, l’Iran et la Turquie, voisins de l’Irak, profitent de la désunion de ce pays pour asseoir leurs propres intérêts stratégiques.

Dans ce contexte, on voit mal comment, une fois la menace Daech écartée, l’Irak va pouvoir retrouver une paix qu’elle n’a plus connue, en définitive, depuis trente ans.

 

Abu Nuwas

 

 

Actuailes n° 70 – 24 mai 2017




Imprimer