Logo
Un visiteur interstellaire

Un visiteur interstellaire

29-11-2017 à 09:21:10

Les plus grands télescopes du monde ont repéré fin octobre un objet céleste traversant le système solaire. Après de longues observations, il a été classé dans la catégorie des « objets interstellaires » par les astronomes qui l’ont même prénommé ʻOumuamua. Mais qu’a-t-il d’exceptionnel ?

Il faut d’abord se rappeler comment fonctionne le système solaire. Au centre, il y a le Soleil, une étoile composée principalement de gaz, qui est bien plus gros et bien plus lourd que tous les autres objets. Par le biais de la gravitation1, sa masse immense organise le système solaire. Tous les objets du système solaire tournent autour de lui en suivant une trajectoire en forme d’ellipse. Ainsi tournent les planètes et leurs satellites, mais aussi les astéroïdes et les comètes. Ces dernières décrivent de grandes ellipses excentrées.

ʻOumuamua n’appartient à aucune de ces catégories, car les observations ont confirmé qu’il venait de l’extérieur du système solaire. En raison de la très grande vitesse de cet objet, la gravitation du Soleil n’a pas été suffisante pour le retenir, mais a courbé sa trajectoire qui est ainsi devenue hyperbolique.

Mais que sait-on encore de cet astre qui n’est visible que comme un point lumineux dans les meilleurs télescopes ? Grâce à la lumière reçue de ce point dans le ciel, on a pu noter qu’il était de couleur rougeâtre comme certains astéroïdes, ce qui révèlerait une composition de métaux et de matière organique. On a ensuite observé que la lumière qu’il réfléchissait oscillait suivant un cycle de 7,3 heures et que, pendant cette oscillation, l’intensité lumineuse variait d’un rapport de 1 à 10. De cette simple observation on peut en déduire que ʻOumuamua tourne sur lui-même en 7,3 heures et qu’il y a un facteur 10 entre la plus petite surface visible et la plus grande (cf. schémas ci-dessus). Ainsi aujourd’hui l’hypothèse la plus probable, c’est qu’il a une forme hors du commun, allongée comme un gros stylo et long de 400 mètres pour 40 mètres de diamètre.

Il sera difficile de confirmer ces hypothèses, car ʻOumuamua s’éloigne déjà à plus de 90 000 km/h. Mais les astronomes sont déjà prêts pour étudier le prochain objet interstellaire.

 

Louis Fernand

Actuailes n° 77 – 29 novembre 2017




Imprimer