facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Voici l’été : attention clichés !

Voici l’été : attention clichés !

21-06-2016 à 22:48:34

En contemplant les rivières de pluie sur vos carreaux, vous doutez certainement que l’été va arriver un jour prochain : ayez confiance ! Mais avec les vacances, il est bon de reprendre quelques bonnes habitudes et chasser quelques idées reçues : lançons-nous !

 

Cette idée encore très répandue est fausse : le soleil, qui aide à la fabrication de certaines vitamines, à la régulation de notre humeur et de notre horloge interne, n’est pas pour autant inoffensif. Certains de ces rayons, notamment les UVB responsables des « coups de soleil », mais aussi les UVA, plus discrets, provoquent au long cours des cancers de la peau, très graves, notamment le mélanome. Ces cancers apparaissent surtout à l’âge adulte, mais sont la conséquence d’une trop grande exposition solaire avant l’adolescence.

Certains sujets sont plus fragiles, surtout ceux qui ont la peau claire, des taches de rousseur ou prennent des coups de soleil. Mais les personnes plus bronzées peuvent aussi avoir des naevus (« grains de beauté »), ce qui est également un facteur prédisposant, et, du fait qu’elles craignent moins la brûlure du soleil, s’exposent plus longtemps, augmentant le risque de lésion de l’ADN provoquant les cancers.

Il faut donc éviter, bronzé ou non, de s’exposer entre 11h et 16h et utiliser des crèmes solaires à fort indice de protection (plus de 30), trente minutes avant de s’exposer au soleil. Le reste du temps, porter des vêtements est la meilleure barrière contre les UV, ce qui comprend des lunettes et un chapeau.

 

« Mon pied est très rouge après une piqûre d’abeille, je suis allergique ! »

Ce n’est pas le plus probable : l’action du venin provoque une rougeur, un œdème (gonflement) et une douleur qui peuvent être importants, autour de la piqûre, c’est normal. Il faut craindre une réaction allergique qui peut être grave en cas de plaques rouges sur l’ensemble du corps (urticaire), œdème qui se répand ou se trouve à distance de la piqûre, sensation de gêne dans la gorge ou de difficulté à respirer, voire de sifflements, diarrhée ou vomissements après la piqûre, pâleur importante ou sensation de grande faiblesse. Dans tous ces cas, appeler le 15 immédiatement (ne pas partir seul à l’hôpital).

 

« J’ai une tique ! Il faut vite l’endormir pour pouvoir l’enlever ! »

Surtout pas !!!

Les tiques peuvent transmettre la maladie de Lyme, qui peut provoquer des symptômes cutanés (peau), articulaires ou neurologiques (cerveau et nerfs) plus ou moins graves. Pour éviter d’être contaminé, il ne faut pas que la tique puisse recracher le contenu de son estomac dans notre organisme. Il faut la retirer rapidement (moins de 48 heures), et sans l’endormir, ce qui la fait vomir : pas d’huile, d’éther ou de fumée de cigarette, on utilise tout doucement le tire-tique en tournant jusqu’à ce qu’elle se détache, et on la tue après seulement.Pas besoin de prendre d’antibiotiques dans ce cas, mais seulement si des signes apparaissent dans les semaines qui suivent (notamment une éruption, des plaques rouges sur la peau).

Bon été à tous… s’il arrive enfin !

 

 

 

Actuailes n° 55 – 22 juin 2016

 

 

 




Imprimer