Logo
Europe, mon amour

Europe, mon amour

23-05-2017 à 21:20:42

Alors que l’Europe pourrait donner l’impression de prendre l’eau de toutes parts, un mouvement profondément proeuropéen vient de voir le jour en Allemagne.

 

Pulse of Europe – c’est son nom qui signifie « Le battement de l’Europe » – fait des émules dans de nombreux pays voisins de l’Allemagne.

 

Né au lendemain de l’élection de Donald Trump et juste après la victoire du « leave » au Brexit, c’est à l’initiative de deux avocats de Frankfort que tous les dimanches se rassemblent les amoureux de l’Europe. Mouvement totalement apolitique, ils n’ont pour seule ambition que de faire connaître et entendre le projet d’une Union européenne forte.

En effet, craignant que l’avenir de l’Union ne soit menacé par l’émergence de partis anti-européens aux Pays-Bas, en France, en Italie et également en Allemagne, ils veulent dire haut et fort que l’Europe est, selon eux, le seul et unique rempart contre l’éclatement et la guerre. Leur leitmotiv : « Sauvons d’abord l’Europe, on réfléchira au projet ensuite ».

 

Ils ne sont désormais plus seuls à Frankfort puisque chaque dimanche à 14h, c’est aussi à Dresde, Berlin, Hamburg, mais aussi Amsterdam et Paris et une dizaine de villes françaises que se retrouvent ceux dont le cœur bat pour l’Europe. En presque trois mois, Pulse of Europe rassemble près de 40 000 personnes dans quatorze pays de l’Union.

 

Mais loin d’être de simples « europhiles » naïfs, leur message appelle aussi à réfléchir aux réformes nécessaires pour relancer une Europe au point mort. La première d’entre elles est que la population européenne doit se réapproprier le projet européen et que l’Union doit se simplifier et se rendre accessible et compréhensible par tous.

 

Se rassemblant maintenant chaque mois, le mouvement doit réussir à se faire entendre des hommes politiques et des institutions européennes s’il souhaite être écouté pour pouvoir redonner un second souffle à cette Europe qu’ils aiment tant.

 

La fête de l’Europe  2017 qui, cette année, célèbre le 70e anniversaire de la déclaration Schumann dans les salons de l’Horloge du Quai d’Orsay – siège du ministère des Affaires étrangères – s’est déroulée le 13 mai dernier. Au programme débats, concerts et expositions.

 

Carl-Wilhem von Lunëth

 

Actuailes n° 70 – 24 mai 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Imprimer