facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le premier jour de la semaine

Le premier jour de la semaine

12-04-2015 à 18:53:02

Décidément, cette semaine ne commençait pas comme les autres semaines

D’abord, écrit saint Jean, en ce « premier jour de la semaine – note bien cette expression, elle est importante –, Marie de Magdala vient de bonne heure au tombeau, alors qu’il faisait encore sombre ». Quelle idée a donc Marie-Madeleine de venir de grand matin près du tombeau, dans ce lieu marqué par la tristesse ! Il y fait encore sombre, elle y voit à peine, la pauvre Madeleine… Cette obscurité du matin de Pâques, c’est comme les ténèbres initiales dont parle la Genèse : bientôt Dieu va créer la lumière. « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Or, la terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l’abîme, l’esprit de Dieu planait sur les eaux. Dieu dit : “Que la lumière soit” et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Dieu appela la lumière “jour” et les ténèbres “nuit.” Il y eut un soir et il y eut un matin : premier jour » (Genèse 1, 1-5). De même, en ce premier jour, Jésus, la vraie Lumière, va resplendir dans sa gloire de ressuscité. Jésus est la Lumière du premier jour des temps nouveaux !

Ensuite, Marie-Madeleine « aperçoit la pierre enlevée du tombeau ». Comment une pierre – qui était fort grande, nous dit saint Marc –, comment une pierre a-t-elle pu se déplacer ? Est-ce que les pierres ont des pieds et des pattes et des jambes ? Est-ce que les cailloux partent en promenade, dans l’Évangile ? Et puis, la promenade de la grosse pierre ne fut pas bien longue : un mètre à peine, juste de quoi laisser béante l’ouverture de la chambre mortuaire. On avait bien placé des gardes à l’entrée du sépulcre, pour éviter que les disciples viennent chercher le corps de leur maître. Alors qui a roulé la pierre ? Devine !

Enfin, Marie-Madeleine « court et vient trouver Simon-Pierre, ainsi que l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : “On a enlevé le Seigneur du tombeau et nous ne savons pas où on l’a mis” ». Décidément, ce premier jour de la première semaine commence curieusement. C’est Marie-Madeleine qui prévient les Apôtres, Pierre et Jean, que le Seigneur a disparu. Les Apôtres, ceux que Jésus avait choisis lui-même pour être ses envoyés, ses hommes de confiance, pour continuer après lui sa mission, voilà qu’ils sont informés par une femme. Si elle avait commencé trop tôt sa journée, eux étaient un peu en retard. Pour son courage et son amour du Seigneur, Marie-Madeleine recevra de la tradition le beau titre d’« Apôtre des Apôtres », car c’est elle qui a annoncé la bonne nouvelle aux Apôtres.

Celui qui était mort est revenu à la vie dans son corps glorifié, la mort n’a plus le dernier mot, la vie avec Dieu est à nouveau possible. Alléluia !




Imprimer