facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Waterloo, morne plaine ?

Waterloo, morne plaine ?

16-06-2015 à 09:20:40

copyright Phil Thomason.jpg

Demain, jeudi 18 juin, débutent, en Belgique, les célébrations du 200e anniversaire de la bataille de Waterloo qui s’est déroulée le 18 juin 1815 au sud de Bruxelles.

Prévues pendant trois jours, les festivités du bicentenaire vont rassembler 200 000 visiteurs pour ce qui sera sans doute l’une des plus grandioses cérémonies de mémoire historique en Europe.

L’engouement populaire a en effet surpris tout le monde, à commencer par l’association « Waterloo 1815-2015 » qui organise l’événement : les figurants ont été si nombreux à se proposer pour rejouer la bataille qu’il a vite fallu fermer les inscriptions. De même, les 60 000 tickets d’entrées aux célébrations se sont vendus très vite, et les transports publics ont dû s’adapter à l’afflux des touristes.

Et on comprend pourquoi !

copyright Philippe Debruyne.jpg

Deux grands spectacles de son et lumière feront revivre l’enfer de la bataille grâce à la plus grande reconstitution de bataille napoléonienne jamais réalisée à ce jour : elle comptera 5 000 figurants avec armes et costumes militaires d’époque, sans oublier trois cent soixante chevaux et plus de cent canons qui « brûleront » 2,5 tonnes de poudre noire ! Ces figurants viennent de nombreux pays d’Europe et même d’Outre-Atlantique ; ils rejoueront les deux principales phases de cette bataille qui vit la défaite des courageux dragons, hussards, grenadiers et grognards français face à la solide alliance des armées hollando-belges, anglaises et prussiennes.

 

copyright Phil Thomason 2.jpg

Pour célébrer les cent ans de paix européenne qui suivirent la bataille – après vingt-cinq années de guerres révolutionnaires – le bicentenaire de Waterloo a prévu de très beaux symboles : ainsi, une minute de silence sera observée à la mémoire des 10 000 soldats de toutes nationalités tués pendant la bataille et des 30 000 blessés qui souffrirent – et souvent moururent – des suites de cette guerre.

Surtout, les descendants des quatre grands acteurs de Waterloo échangeront une incroyable poignée de mains historique : le duc de Wellington, le prince Jean-Christophe Napoléon, le prince Blücher et le roi des Pays-Bas célèbreront ainsi la paix des braves !

L’émotion sera certainement aussi vive lorsque des orchestres militaires venus des armées allemande, belge, britannique, hollandaise et française joueront ensemble l’hymne européen à l’endroit même où, deux cents ans plus tôt, le tonnerre du canon couvrait les tambours d’infanterie et les trompettes de cavalerie !

 

Pour ce beau moment d’histoire, la France sera officiellement représentée par son ambassadeur en Belgique, tandis que de nombreux membres de familles royales européennes seront également présents : le roi et la reine de Belgique bien entendu, le roi et la reine des Pays-Bas, le grand-duc et la grande-duchesse de Luxembourg, le prince Charles et la duchesse Camilla, ainsi que… Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.

Les jeunes Européens de 2015 ont tous des ancêtres ayant participé aux guerres napoléoniennes : pour mieux comprendre les moments de gloire et de souffrances qu’ils ont vécus, rendez-vous sur le site du bicentenaire (www.waterloo2015.org)… et Waterloo ne sera plus jamais une morne plaine !

 




Imprimer