facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
« Je suis la Résurrection »

« Je suis la Résurrection »

15-03-2016 à 22:55:01

Nous allons bientôt revivre, en suivant notre maître Jésus, le drame de la Passion : la Cène, la prière au jardin des Oliviers, l’arrestation, le procès, la condamnation, le supplice, la mort sur la croix, l’ensevelissement. Puis, le tombeau vide…

Quel fut l’élément déclencheur de ce scénario qui aboutit à la mort du Juste ? Ce fut un miracle de résurrection, celle de Lazare. Après que Jésus eut ressuscité son ami à Béthanie, les choses se précipitèrent. Béthanie est tout à côté de Jérusalem. La nouvelle du miracle, qui se répand aussitôt, est insupportable pour ceux qui craignent l’influence grandissante de Jésus. Beaucoup en effet le considèrent comme le Messie attendu.
Grands prêtres et pharisiens se réunissent : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit beaucoup de signes. Si nous le laissons faire, tous croiront en lui et les Romains viendront et détruiront notre Lieu saint et notre nation. » Caïphe, le grand prêtre de cette année-là, prend la parole : « Il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple et que la nation ne périsse pas tout entière. » L’Évangile continue en disant : « À dater de ce jour, ils furent résolus à le tuer. » On veut mettre à mort celui qui vient de ressusciter un mort !
Dans cette suite d’événements, il y a un duel incessant entre la vie et la mort. Lazare est malade, il meurt. Jésus arrive quatre jours après et le ressuscite devant de nombreux témoins. Les ennemis de Jésus, furieux de ce miracle, décident de le tuer. Quelques jours après, Jésus est arrêté, condamné, supplicié sur la croix, mis au tombeau. Et il ressuscite d’entre les morts. La vie a vaincu la mort. Jésus, avant de ressusciter Lazare, a donné un enseignement extraordinaire sur la vie et la mort. Ce dialogue avec Marthe, sœur de Lazare, est d’une prodigieuse intensité.
Marthe s’adresse à Jésus : « Si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.
– Ton frère ressuscitera, répond Jésus.
– Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.
– Je suis la Résurrection. Qui croit en moi, fût-il mort, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ?
– Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, celui qui devait venir en ce monde ! »
En contemplant Jésus sur la croix, redisons : « Seigneur, je crois que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu ». En lui, le Ressuscité, nous avons la Vie.

Tu peux lire cette page de l’évangile de saint Jean, au chapitre 11.




Imprimer