Logo
« Quand vous priez… »

« Quand vous priez… »

07-03-2017 à 22:07:08

Le Carême invite tous les chrétiens à préparer la Pâque de leur Maître et Seigneur, Jésus-Christ. Pour le suivre dans son mystère de mort et de résurrection, il faut le suivre aussi dans sa manière de vivre. Ce mode de vie du Christ est comme résumé dans les trois pratiques ou observances du Carême : le jeûne, la prière et l’aumône.

 

Dans ce billet, je voudrais faire briller la grandeur et la beauté de la prière. Et surtout, la manière de prier que Jésus nous a enseignée : « Quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment, pour faire leurs prières, à se camper dans les synagogues et les carrefours, afin qu’on les voie. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense. Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Matthieu 6, 5-6).

Jésus ne refuse pas la prière publique, mais il insiste pour que ses disciples pratiquent, à côté du culte public, une prière personnelle et privée. Il en a lui-même donné l’exemple. Souvent, Jésus s’absente, alors même qu’il est absorbé par le travail de la prédication et l’annonce du Royaume des Cieux. En dépit de ses occupations et des foules qui le suivent, qui le poursuivent même, Jésus s’absente, s’écarte, s’isole. Il se rend sur la montagne pour y prier son Père. Cette prière du Fils de Dieu, du Verbe incarné, à son Père, combien elle fut sublime ! Les anges ont dû frémir et voiler leur face ! Puissions-nous imiter la ferveur de cette prière du Fils de l’homme !

En tout cas, nous pouvons imiter cette résolution constante qui consiste à prendre du temps, dans la solitude, pour Dieu. Aller à Dieu de toute son âme, comme, avec joie, on va au rendez-vous d’un ami cher. Aimer passer avec lui du temps : lui parler, faire silence et l’écouter surtout.

1° Lui parler d’abord : le remercier de ses bienfaits, le louer pour ses grandeurs, l’implorer pour nos péchés, lui demander avec confiance ce dont nous avons besoin. Les quatre mots de la prière sont : Merci ! Gloire à Vous ! Pardon ! S’il Vous plaît !

2° Mais surtout faire silence, être avec lui, le laisser vivre et agir en moi, comme il l’entend. Telle est la prière « en esprit et en vérité », celle des « vrais adorateurs » que Jésus veut susciter parmi ses disciples et que cherche le Père (cf. Jean 4, 23).

Pendant ce Carême, demandons la force de nous retirer dans la solitude et le désert de notre chambre pour y prier Dieu. Il t’attend !

 

Actuailes n° 65 – 8 mars 2017

 

 




Imprimer