Logo

15 FÉVRIER 1794 : L’adoption du drapeau aux trois couleurs verticales

14-02-2018 à 07:14:12

« Le pavillon (de marine) sera formé des trois couleurs nationales disposées en trois bandes égales posées verticalement... »

 

Les couleurs bleu, blanc, rouge étaient depuis longtemps employées ensemble ou séparément comme symbole de l’autorité de l’État en France, mais n’étaient pas encore un emblème national.

La disposition actuelle, imaginée par le peintre David « bleu au mât, blanc au centre, et rouge flottant » et votée par la Convention pour les pavillons des navires, s’applique dans la foulée à l’ensemble des emblèmes nationaux, puis devient le drapeau officiel des armées à partir de 1812 (à l’exception des périodes de Restauration).

D’où viennent ces trois couleurs ?

Le rouge vient de la couleur de la bannière de saint Denis, symbole du sang du martyr, que brandissaient les rois de France dans les heures de grand péril.

Le blanc est la couleur de la pureté et de la sainteté : sur les tuniques et les étendards, la croix blanche de saint Michel devient le symbole de l’armée française et le reste jusqu’à la Révolution. Signe du commandement militaire, c’est la couleur de l’écharpe que les officiers arboraient au combat depuis Henri IV afin d’être repérables par leurs hommes. Commandant suprême des armées, le roi était en outre accompagné d’un drapeau blanc sur les champs de bataille.

Le bleu, couleur de la chape de saint Martin, est intimement associé aux rois de France et figure très tôt dans leurs armoiries fleurdelisées. Revêtir la chape de saint Martin est le symbole de la légitimité que confère l’Église au roi, en particulier au moment du sacre, et réciproquement de la politique de la France capétienne, « fille aînée de l’Église », s’appuyant sur les évêques et le pape.

En 1848, après l’abdication de Louis-Philippe 1er, certains révolutionnaires parisiens tentent de faire adopter le drapeau rouge, mais Alphonse de Lamartine, devenu ministre des Affaires étrangères, s’y oppose et, le 26 février, prononce son fameux discours en faveur du drapeau tricolore : « Le drapeau rouge, que vous-mêmes rapportez, n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 1791 et 1793, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

 

Actuailes n° 81 – 14 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Imprimer