facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
29 - Des alliés de la France impliqués dans les attaques terroristes? (28/01/2015)

29 - Des alliés de la France impliqués dans les attaques terroristes? (28/01/2015)

09-06-2015 à 21:38:42

Des alliés de la France impliqués dans les attaques terroristes ?

Après les attaques terroristes, plusieurs personnalités politiques, notamment François Fillon (ancien premier ministre UMP) et Bruno Le Maire (ancien ministre UMP) ont émis la nécessité pour certains alliés de la France, notamment le Qatar, la Turquie, l’Arabie saoudite, de clarifier leurs positions vis-à-vis du terrorisme islamiste.

Ces pays sont en effet soupçonnés de tenir un double discours : officiellement, ils ont condamné les attaques dont notre pays a été victime, mais, officieusement, ils favoriseraient le terrorisme en finançant une partie de leurs activités. Ils peuvent aussi faciliter les passages aux frontières de certains terroristes. C’est le cas de la Turquie qui a notamment une frontière commune avec la Syrie et l’Irak d’un côté, et avec des pays de l’Union européenne comme la Grèce ou la Bulgarie de l’autre. Le passage par la Turquie est le point d’entrée et de sortie des djihadistes en provenance ou à destination de l’Europe vers les guerres de Syrie ou d’Irak.

Le cas du Qatar est à examiner avec une attention particulière, car ce pays très riche, considéré comme un allié important de notre pays, a dépensé beaucoup d’argent en France pour acheter des hôtels de luxe, des hôtels particuliers, des entreprises françaises ou des clubs sportifs comme le club de foot du Paris-Saint-Germain. Il finance aussi la construction de plusieurs mosquées.

Le 21 janvier 2015, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a affirmé qu’il était faux de dire que le Qatar finançait le terrorisme. Et la veille, ce pays a rejeté lui-même cette accusation.

S’il était prouvé que le Qatar finance le terrorisme, la France devrait mettre un terme à l’alliance entre les deux pays. Cela serait un coup dur au niveau économique, car la France compte en partie sur l’argent du Qatar pour l’aider à sortir de la crise économique (en achetant des avions Airbus A 350 ou des avions militaires Rafale). Mais il n’est pas possible d’avoir des relations diplomatiques avec quelqu’un qui soutient les terroristes.




Imprimer