Logo
C’est arrivé le 7 décembre 1936

C’est arrivé le 7 décembre 1936

27-11-2016 à 22:17:27

Né en 1901, passionné très jeune par l’aviation, Jean Mermoz s’engage à 20 ans dans l’armée de l’Air. Il obtient son brevet de pilote un an plus tard et est envoyé en opération en Syrie, alors sous mandat français, où des rébellions meurtrières éclatent bientôt. Mermoz s’illustre alors, au cours de nombreuses missions, et son courage lui vaut plusieurs citations.

 

Après sa démobilisation en 1924, il est recruté comme pilote par la célèbre société Latécoère, qui lance à travers le monde de grandes liaisons aériennes, toutes pleines d’aventures… Mermoz vole ainsi sur la ligne Toulouse-Barcelone-Alicante, puis Casablanca-Dakar. En 1926, son avion doit se poser en plein désert. Fait prisonnier par des tribus rebelles, il est finalement libéré contre rançon.  Il réussit en 1927 le premier vol Toulouse-Saint-Louis du Sénégal, sans escale.

Cette année-là est créée la Société générale aéropostale. Mermoz se voit chargé des lignes d’Amérique du Sud. Il vole ainsi chaque nuit, pour acheminer le courrier, sur d’immenses distances, traversant la redoutable cordillère des Andes. C’est au cours d’une de ces traversées qu’il doit poser en catastrophe son avion en pleine montagne. Il parvient finalement à redécoller en s’élançant en plein vide à partir d’un précipice !

En 1930, il réussit une grande première : la liaison postale France-Amérique du Sud en une vingtaine d’heures de vol.

Devenu chef des pilotes de la jeune compagnie aérienne Air France, Mermoz continue à développer les grandes traversées vers l’Amérique. C’est au cours d’une de ces liaisons, à bord de son légendaire avion Croix du Sud, qu’il trouve la mort, disparaissant en pleine mer, au large de l’Afrique. Une panne de moteur serait à l’origine de cet accident qui reste en grande partie mystérieux.

Alliant des qualités de pilote hors norme et une grande richesse humaine, Mermoz était devenu une grande figure pour la jeunesse de son époque. Il était l’image même de l’aventurier des temps modernes.

 

 

Actuailes n° 60 – 30 novembre 2016

 




Imprimer