facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Crise des déchets au Liban; le réveil de la société civile ?

Crise des déchets au Liban; le réveil de la société civile ?

13-03-2016 à 19:32:48

Depuis juin 2015, les déchets ne sont plus collectés au Liban.

Le contrat qui liait la société Sukleen et l'administration libanaise avait été invalidé par de nombreux politiciens qui dénonçaient les tarifs abusifs de cette société.

Il se trouve que Sukleen est lié à des personnes très influentes au Liban qui ont réussi à paralyser le gouvernement sur ce sujet.

Dans les villages ou les montagnes, les municipalités ont organisé des collectes locales, mais à Beyrouth, les déchets s'accumulent dangereusement et l'on est parfois contraint de brûler les poubelles sur place. De nombreux médecins alertent l'opinion sur le risque de maladies en particulier pour les jeunes enfants. Ce sont bien sûr les gens les plus pauvres qui seront touchés en premier lieu par les infections.

En juillet et surtout août 2015, de grandes manifestations de jeunes gens avaient été organisées et sévèrement réprimées par des miliciens aux ordres de politiciens corrompus. La police avait été amenée à disperser et à interdire ces manifestations.

Ce samedi 12 mars 2016, comme un seul homme, des milliers de Libanais se sont levés. Des jeunes et moins jeunes, des familles, des universitaires connus et des mouvements politiques ont bravé les milices et les politiciens et sont redescendus dans la rue pour crier leur impatience de voir cette crise réglée. Ce sont des vidéos circulant sur Internet qui ont décidé tous ces gens sans histoire à descendre dans la rue. Les monceaux d'ordures défigurent les merveilleux paysages du Liban et menacent la santé des Libanais.

 

« Dernier avertissement ». C'est le nom que les manifestants ont donné à cette journée qui pourrait annoncer un tournant dans le vie politique libanaise. Ce dimanche 13 mars, le gouvernement a annoncé un plan de sortie.

Les Libanais attendent.

 

 

 




Imprimer