facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Des œuvres d’art très anciennes en Europe

Des œuvres d’art très anciennes en Europe

20-09-2016 à 10:27:26

La grotte Chauvet serait plus ancienne qu’on ne le pensait. Découverte en 1994 par trois passionnés, dans le sud-est de la France, elle a stupéfié les archéologues en raison de la beauté des peintures situées sur ses parois. Les bisons, les chevaux sauvages ou les rennes

y sont dessinés avec un réalisme impressionnant. Mais de quand datent ces représentations ?

 

On a longtemps hésité. En effet, jusque-là, des œuvres aussi belles n’avaient été trouvées que dans des cavernes plus récentes, datant de la période dite « magdalénienne ». Cette culture, connue en Europe seulement, remonte à environ 15 000 ans. Le célèbre site de Lascaux en fait partie. À cette époque, les ancêtres des Européens savaient aussi faire de très belles gravures dans des cornes de renne ou des os d’animaux. Cependant, sur le site de Chauvet, l’analyse des pierres qui avaient fermé l’entrée de la grotte indiquait une date beaucoup plus ancienne. Il y a quelques mois, des scientifiques Français ont étudié de nouveau les prélèvements effectués sur les peintures : selon eux, les plus vieilles fresques de Chauvet datent de 37 000 ans !

Un âge aussi lointain étonne beaucoup. Mais d’autres œuvres d’art effectuées en Europe sont très anciennes. En Allemagne, il y a environ 30 000 ans, les populations préhistoriques fabriquaient de très belles figurines, comme le célèbre cheval trouvé sur le site de Vogelherd ou la statuette d’homme-lion de Hohlenstein.

Il y a plus surprenant encore. Des chercheurs ont trouvé récemment dans la grotte de Bruniquel, dans le département du Tarn-et-Garonne, des formes en argile rappelant des constructions ou des sculptures. Ces formes ont été modelées par des populations dites de « Néandertal », des hommes très anciens qui peuplaient l’Europe il y a plus de 150 000 ans et dont les Européens actuels conserveraient des gènes. Dans la caverne de Bruniquel, ces lointains ancêtres étaient parvenus jusqu’à 300 mètres de l’entrée, dans des zones difficiles d’accès ! L’art préhistorique européen n’a pas fini de nous étonner…

 

Actuailes n° 56 – 21 septembre 2016




Imprimer