facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Élections cruciales en Afrique de l’Ouest

Élections cruciales en Afrique de l’Ouest

13-09-2015 à 23:29:32

Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée Conakry : trois pays à l’histoire mouvementée qui vont bientôt élire leur président de la république.

Les prochaines semaines seront focalisées en Afrique de l’Ouest sur les élections présidentielles en Guinée Conakry, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Ces pays ont vécu ces dernières années des périodes difficiles bien distinctes, mais ont en commun d’élire leur président de la République au mois d’octobre.

Au Burkina Faso, une révolution a chassé du pouvoir Blaise Compaoré à la fin du mois d’octobre 2014. Des institutions dites de « transition » ont été mises en place au sein desquelles les militaires tiennent une place importante. Le chef de la transition n’est pas candidat, les pronostics sont très ouverts sur le vainqueur.

En Guinée Conakry, le président Alpha Condé est candidat à sa propre succession. Il a été élu il y a cinq ans lors d’un scrutin difficile puisque six mois se sont écoulés entre le premier et le deuxième tour. La Guinée Conakry fait encore face à l’épidémie Ébola. C’est un pays encore pauvre, mais qui dispose d’énormes réserves minières qui font l’objet de convoitises.

Le 25 octobre enfin, la Côte d’Ivoire devra choisir son chef de l’État. Alassane Ouattara (photo ci-dessous) est lui aussi candidat à sa propre succession et fait figure de grand favori. Il a été élu fin 2010 contre Laurent Gbagbo qui a contesté le résultat. Se cramponnant au pouvoir, Laurent Gbagbo a finalement été contraint de quitter le pouvoir après des combats dans la capitale Abidjan. La Côte d’Ivoire sort d’une longue crise qui a vu s’opposer ses habitants du Nord et du Sud entre 2002 et 2011. Les Ivoiriens sont « fatigués » et aspirent à la paix.


Béatification en Afrique du Sud

Benedict Daswa a été déclaré bienheureux ce dimanche 13 septembre. Il est mort en martyr en 1990 pour s’être opposé aux pratiques des sorciers de son village. 30 000 catholiques sud-africains se sont rassemblés pour célébrer la première béatification d’un de leurs compatriotes.


Le président nigérian à Paris

Muhammadu Buhari, le nouveau président du Nigeria est à Paris du 14 au 16 septembre pour évoquer la lutte contre la secte djihadiste Boko Haram qui sévit dans le nord-est du pays. Les pays francophones voisins (le Tchad, le Niger et le Cameroun) sont également confrontés à la folie de ce groupe qui a enlevé deux cent cinquante jeunes filles à Chibok l’année dernière.




Imprimer