Logo
Eudes de Paris devient roi de France

Eudes de Paris devient roi de France

07-02-2017 à 22:59:31

Quand un capétien devient roi cent ans avant l’avènement d’Hugues Capet…

 

Fils aîné de Robert le Fort, comte d’Anjou et duc de Neustrie, Eudes lui succède en 886 avec le titre de comte de Paris. À la tête d’un vaste territoire entre Seine et Loire, il est reconnu par Charles le Gros, le roi carolingien, comme Dux Francorum, c’est-à-dire duc de France.

Homme énergique et courageux, il gagne l’estime et la confiance de ses sujets en défendant Paris contre les envahisseurs normands. Fort de ce succès et de la popularité qui s’en est suivie, une assemblée des grands du royaume le choisit comme roi de France, à Compiègne, le 29 février 888. En effet, en ce temps-là, la monarchie n’est pas encore héréditaire, mais élective. Le roi est habituellement issu de la famille carolingienne, descendant de Charlemagne. Mais le prétendant, Charles le Simple, est bien jeune et apparaît comme trop faible pour garantir la sécurité du royaume face aux menaces qui se profilent, et en particulier celles des farouches Normands. Eudes est donc le premier prince de la future famille capétienne à monter sur le trône, près de cent ans avant son petit-neveu Hugues Capet, fondateur officiel de la dynastie !

Eudes poursuit la lutte contre les envahisseurs, qu’il bat à Montfaucon-en-Argonne. Mais les oppositions se renforcent à l’intérieur, notamment du fait des partisans du carolingien découronné. Après plusieurs années de lutte, Eudes accepte finalement de partager son royaume avec Charles le Simple. Mais ce dernier devra attendre la mort du duc de France en 898 pour régner effectivement. Il se heurtera, de plus, au frère d’Eudes, Robert, qui lui conteste la couronne et se fait élire à son tour roi des Francs par une assemblée de barons. L’autorité royale apparaît encore bien fragile en cette fin du premier millénaire !

Le règne du duc Eudes fut donc sans lendemain pour sa famille. Pourtant, le souvenir des services rendus par ce prince restèrent dans les esprits. Le souvenir du duc de France contribuera à faire de son petit-neveu, Hugues, le fondateur de la dynastie capétienne qui devait régner huit cents ans sur notre pays…

 

 

Actuailes n° 64 – 8 février 2017




Imprimer