facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Goosebumps

Goosebumps

24-02-2016 à 15:10:01

Goosebumps

Qui ne connait pas la collection « Chair de Poule » ? Ces petits romans d’épouvante, destinés aux 9-12 ans, écrits par l’américain R. L. Stine, ont été traduits en trente-cinq langues et vendus à 350 millions d’exemplaires à travers le monde ! C’est un succès comparable à celui des Harry Potter (450 millions) et le cinéma, après la télévision, s’est emparé de cette valeur sûre, un projet « bankable » comme les aiment les producteurs… Ces derniers ont confié la réalisation à Rob Letterman à qui l’on doit le plus mauvais des films Dreamworks (Gang de Requins, 2004) mais aussi l’un des meilleurs (Monstres contre Aliens, 2009)… À quoi fallait-il donc s’attendre ? Surtout avec Jack Black à l’affiche qui, révélé dans le terrifiant, mais inutile, remake de King Kong en 2005, nous a habitué à des seconds rôles légers dans des comédies grasseyantes…

Zach (Dylan Minette, le grand frère d’Alexander, cf. Actuailes n° 35) s’installe sans enthousiasme en province où sa mère a été mutée. Il y rencontre Champ, un garçon sympathique mais un peu ballot, et une très jolie voisine, Hannah. Mais le père (Jack Black) de cette dernière s’oppose à cette amitié naissante et entend vivre reclus avec sa fille ce qui ne manque pas de piquer la curiosité de Zach. Le jeune homme ne sera pas déçu : son voisin n’est autre que R. L. Stine, l’auteur de Goosebumps, et quand Zach et Champ vont feuilleter un de ses manuscrits, ce ne sont pas que des mots qu’ils trouveront !

Sorti ce mois-ci et déjà bien placé au box office, l’humour et le second degré sont au rendez-vous dans ce film qui fait référence au cinéma du genre : les parents y reconnaîtront des personnages connus (des Gremlins pour ne citer que les plus « gentils »), les plus grands retrouveront les (éternels) zombies, et les plus jeunes un florilège de méchants bien connus ! C’est un peu comme dans La Nuit au Musée (Actuailes n° 31), les monstres se déchainent mais c’est pour rire, et pour le bonheur de tous, de 10 à 100 ans !




Imprimer