facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Il neige outre Atlantique !

Il neige outre Atlantique !

26-01-2016 à 15:11:22

On reste souvent marqué par les catastrophes naturelles les plus dramatiques comme l’ouragan Katrina de 2005 qui fut le plus puissant de l’histoire du pays mais les tempêtes sont fréquentes comme « Jonas » l’illustre. Pourquoi un nom ? Parce que, depuis 2005, la chaine de prévision météo a décidé de baptiser toute tempête supposée toucher plus de 2 millions de personnes sur une zone grande comme deux tiers de la France. La tempête de ce mois a touché 85 millions de personnes (presque un quart de la population). Les Américains ont trouvé des noms plus populaires pour cette tempête à l’intensité inédite en dix ans : Snowzilla (dérivé du nom du monstre du film Godzilla car les photos satellites montraient bien un « monstre » de neige) ou David Snowie, en hommage au chanteur David Bowie décédé récemment !


Dans les faits, l’anticipation est cruciale : les gens firent la queue pour acheter des réserves de nourriture et bougies, des chauffages à huile… Ensuite, si l’intensité de la tempête a varié (en moyenne 50 cm de neige en deux jours), la conséquence fut une pause majeure dans la vie quotidienne : immobilisation forcée des gens chez eux et ralentissement des activités économiques (neige empêchant de se rendre au travail, annulation de 10 000 vols). Néanmoins, les enfants ont savouré trois snowdays (jour chômé pour cause de neige). Cela peut être l’occasion de bons jeux en famille ou tourner au cauchemar lorsqu’une coupure d’électricité s’ajoute au froid (pour plus de 100 000 personnes en Caroline du Nord). Tristement, les conditions exceptionnelles ont causé la mort d’une vingtaine de personnes (accidents de voiture, surmenage en déblayant la neige, asphyxie résultant de systèmes de chauffages inadaptés). Le maire de Washington a dû s‘excuser de l’impréparation des services publics.
Néanmoins, la joie est aussi présente car la majorité des Américains font « contre mauvaise fortune bon cœur » : des snowboarders ont envahi certaines rues de New-York, les skis ont remplacé les voitures sur bon nombre de routes, et, à Baltimore, l’idée d’une bataille de boules de neiges lancée sur facebook a rassemblé plus des six cents enthousiastes !




Imprimer