facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L’homme qui aime les films et les mots ….

L’homme qui aime les films et les mots ….

01-03-2016 à 22:12:05

Pour vous qui aimez tant les films et les livres, nous avons rencontré cette semaine un homme qui les analyse et les critique : Laurent Dandrieu, critique exigeant de films pour le magazine Valeurs Actuelles, responsable des pages culturelles, mais aussi écrivain, nous présente sa passion et son itinéraire.

 

Laurent Dandrieu, vous êtes journaliste et écrivain, d’où vous vient la passion des mots ?

Vraisemblablement d’un contexte familial où, autour de la table des repas, il était souvent question de littérature. Puis, j’ai expérimenté moi-même, dans mes lectures, cette magie, notamment en découvrant, grâce à un professeur de français et latin qui en était passionné, les Mémoires d’Outre-Tombe de Chateaubriand. La manière dont Chateaubriand transformait ses phrases en une grande houle de mots qui vous emporte, sans jamais sacrifier la netteté de la langue et sa précision, ce lyrisme mis au service d’un propos clair et limpide, m’a fasciné. J’ai compris la puissance des mots, la différence que pouvait faire le fait de les utiliser à bon escient.


Qu’est-ce qui vous a conduit à exercer votre métier ?

Le hasard ! J’ai été amené à écrire de petits articles par le hasard des rencontres, ça m’a plu et ça a plu. Je me suis aperçu que j’avais une certaine capacité à exprimer les choses avec concision et clarté, j’ai donc continué… C’est devenu mon métier sans que je m’en rende vraiment compte, sans que j’en aie eu le projet en tout cas.

Vous êtes critique de cinéma, vous avez publié un Dictionnaire passionné du cinéma... Sur quels critères jugez-vous les films ?

Le jugement doit être subjectif – c’est moi qui donne mon avis –, mais reposer sur des critères objectifs ; en l’occurrence, j’essaie d’évaluer tout à la fois la justesse esthétique d’un film et sa justesse philosophique : ce que le film dit de la vie est-il vrai, juste, profond, est-ce qu’il nous aide à vivre, et les moyens qu’il emploie pour cela sont-ils adaptés à son propos ?

Votre quatrième livre Le Roi et l’architecte est sorti en 2015 aux éditions du Cerf. Comment un livre se construit-il ?

Cela dépend du livre ! Celui-ci raconte un épisode particulier du règne de Louis XIV, il suffisait de se laisser porter par la logique du récit, en n’oubliant jamais toutefois la raison pour laquelle on écrit le livre.
Pour moi, le but était de révéler au lecteur la vraie nature de la politique culturelle royale, il me fallait à chaque page me demander si mon récit éclairait bien ce propos.

                                    




Imprimer