Logo
La France touchée par les intempéries

La France touchée par les intempéries

14-02-2018 à 05:49:36

Juste après avoir connu des inondations, la France était en proie ces derniers jours à une vague de froid et de neige peu ordinaire qui a paralysé la moitié du pays.

 

Mardi 6 février, face à ces conditions climatiques exceptionnelles, vingt-deux départements de la France métropolitaine ont activé le plan Grand Froid. Dans bon nombre de ces départements, ces chutes de neige peu communes, ont paralysé les routes, forçant de nombreux automobilistes à abandonner leur voiture, incapable de rouler, ou alors à passer la nuit à l’intérieur en attendant que l’on vienne dégager la route ou les dépanner. Lors de cet épisode neigeux, la région Île-de-France a connu un pic de bouchons record s’élevant en tout à 739 kilomètres ! Dans cette même région, près de 2 000 automobilistes se sont retrouvés coincés par la neige, et 900 d’entre eux ont dû dormir dans leur véhicule.

En raison de ces difficultés de circulation, sur les routes comme les voies de chemin de fer, de nombreux établissements scolaires ont été fermés pendant deux jours.

De même, la circulation des poids-lourds a été interdite plusieurs jours d’affilée afin d’éviter de bloquer les routes. Mais l’essentiel de ces camions étant des véhicules de ravitaillement, plusieurs entreprises ou établissements publics (écoles, hôpitaux, maisons de retraite…) risquaient d’être en pénurie de nourriture, médicaments ou marchandises. Par conséquent, les restrictions de circulation ont peu à peu été assouplies pour permettre la livraison de ces marchandises essentielles.

 

Le savais-tu ?

Le plan Grand Froid est un dispositif interministériel (c’est-à-dire concernant tous les ministères du gouvernement) prévoyant des actions particulières en cas d’hiver rigoureux. Il est déclenché par les préfectures des départements selon l’intensité du froid. Celle-ci est déterminée à partir de la carte de vigilance météorologique de Météo France http://vigilance.meteofrance.com/

Le plan Grand Froid prévoit la mise à disposition de places d’hébergement supplémentaires pour les sans-abris (cela représente un total de mille places pour les vingt-deux départements ayant déclenché le plan) ainsi que la mobilisation de personnes (médecins, infirmiers, chauffeurs, organisations comme la Croix-Rouge ou les Restos du cœur) pour effectuer des « maraudes », c’est-à-dire sillonner les rues pendant la nuit – ou la journée – afin de détecter les victimes du froid ou surveiller les populations les plus fragiles (sans-abris, enfants, personnes âgées).

 

François Senlis

 

Actuailes n° 81 – 14 février 2018




Imprimer