Logo
La Havane, 26 novembre 2016

La Havane, 26 novembre 2016

29-11-2016 à 22:16:00

Pia et Arthus, 12 et 13 ans, vivent à Cuba depuis trois ans. Ils nous racontent comment ils ont vécu ces moments particuliers à La Havane.

La Havane, vendredi soir vers minuit. Maman est au restaurant avec des amis, l’ambiance est électrique comme souvent à La Havane, un pianiste et une chanteuse cubaine donnent le rythme. La nouvelle tombe et maman aperçoit les gens chuchoter. Le brouhaha diminue, Fidel serait mort ! Tout le monde sort son portable pour regarder les messages qui arrivent, d’un ami, de la famille, des collègues…

 

Maman rentre à la maison, allume la télévision, car l’accès à Internet reste compliqué à Cuba. L’information est bien réelle, Fidel est mort dans sa quatre-vingt-dixième année ! À peine croyable…

Le lendemain, nous apprenons la nouvelle : Fidel, ce « grand » personnage de la Révolution cubaine, dont nous entendons parler tous les jours à Cuba depuis que nous nous sommes installés sur cette île est mort. Que d’événements depuis trois ans !

Nous avons donc décidé de partir à la rencontre des Cubains et de leurs réactions.

Il est 14h. Fidel Castro est mort hier, nous nous dirigeons vers cette immense place de la Révolution, où les visages de Cienfuegos et du Che trônent. Des journalistes du monde entier sont là, avec leur caméra. Nous entendons parler de cet événement dans toutes les langues. De nombreuses personnes préparent la place. Un discours aura lieu mardi soir. Il devrait y avoir un immense rassemblement. La dernière fois que nous y étions allés, c’était pour la venue du pape François, l’année dernière ! Le président de Cuba, Raul Castro, un des frères de Fidel prendra la parole. Nous y serons, pour connaître ce qu’est un rassemblement cubain !

Pour le moment, nous immortalisons la scène en prenant quelques selfies en présence de centaines de  touristes curieux.

Ensuite, direction La Vieille Havane, près du palais présidentiel. Nous comptions visiter une exposition, mais tous les musées, ballets, concerts, projections, expositions, événements publics ont dû être annulés en hommage à Fidel. Un deuil national de neuf jours a été décrété du 26 novembre au 4 décembre prochain.

Les rues sont remplies de touristes, mais la musique habituelle cubaine n’est pas au rendez-vous ! La musique restera muette pendant ce deuil.

Un artiste inconnu, au coin d’une rue, a décidé de peindre sur un bout de mur blanc, un portrait del Commandante  (Fidel Castro) ! Il a le cœur triste, le peuple vient de perdre le père de la Révolution cubaine, leader depuis cinquante-neuf ans. D’autres paraissent moins touchés par cette perte… mais pas un mot à ce sujet-là.

Notre cher prêtre vient de nous parler, ainsi qu’aux paroissiens cubains,  de miséricorde, de garder l’espérance pendant ce temps de l’Avent. De pardonner, de croire en leur futur et d’avancer vers la lumière.

Hasta siempre Cuba !

 

Actuailes n° 60 – 30 novembre 2016

 




Imprimer